Pourquoi la dyspnée survient-elle lors de la marche - causes, traitement

La dyspnée est une sensation inhabituelle de respiration ou le besoin d'une respiration plus intense. La dyspnée peut être définie comme une gêne respiratoire, un essoufflement, une sensation inconfortable ou désagréable de respirer, ou une prise de conscience des difficultés à respirer.

La dyspnée en tant que signe d'insuffisance respiratoire apparaît dans le cas d'incapacité du système respiratoire humain à satisfaire les besoins du corps en échange de gaz. Cette situation survient lorsque les besoins corporels en oxygène sont augmentés ou que l'apport d'oxygène aux tissus est perturbé (pour un certain nombre de maladies cardiovasculaires et broncho-pulmonaires).

Causes d'essoufflement en marchant

Les causes les plus courantes d’essoufflement en marchant sont les pathologies du travail du cœur, les affections des poumons et des bronches, de la gorge et une perturbation du fonctionnement du système circulatoire. Il convient de noter que même avec des déviations insignifiantes, il est facile pour un étranger, qui est très attentif, d'identifier et de diagnostiquer l'essoufflement. L'essoufflement se manifeste par des difficultés respiratoires, des douleurs à la gorge et aux vaisseaux sanguins, des douleurs au coeur et des interruptions de son travail. De plus, une personne peut parfois avoir du sang de la gorge ou du nez.

Plusieurs groupes de causes peuvent provoquer un essoufflement:

  1. Exercice;
  2. Dystonie végétative;
  3. Névrose, attaques de panique, peurs et anxiétés;
  4. Maladie pulmonaire obstructive chronique;
  5. L'anémie;
  6. L'obésité;
  7. Maladies pulmonaires;
  8. Cardiopathie ischémique;
  9. Insuffisance cardiaque congestive;
  10. Asthme cardiaque ou dyspnée nocturne paroxystique;
  11. Embolie pulmonaire (obstrué par des caillots sanguins).

Les maladies et conditions ci-dessus sont les plus fréquentes. Si vous avez un essoufflement, il est préférable de consulter votre médecin pour déterminer la raison spécifique de votre essoufflement.

Il est très important de contacter immédiatement un spécialiste ou d'appeler une ambulance si vous ressentez un essoufflement soudain, surtout s'il est accompagné d'une douleur à la poitrine, de nausée, de vomissements ou de fièvre. Ces symptômes peuvent indiquer une maladie très grave. Dans n'importe quelle situation, le médecin sera en mesure de déterminer un plan d'examen individuel pour déterminer la cause.

Causes de la dyspnée pulmonaire

La dyspnée pulmonaire est causée par des maladies et des pathologies des poumons.

  1. La dyspnée expiratoire est la forme la plus courante. Elle est déterminée par une difficulté à expirer et se produit lorsque la lumière des bronches se rétrécit en raison de leur gonflement, de leur spasme ou de leur obstruction par les expectorations. Pour faire face à ce problème dans le processus respiratoire, il est nécessaire de renforcer le travail des muscles respiratoires, mais même cela ne suffit pas, et le cycle expiratoire peut être difficile.
  2. Dyspnée inspiratoire. Le patient a du mal à respirer. Cela est dû à l'accumulation de liquide dans la poitrine avec tumeur, œdème laryngé, fibrose, pleurésie et autres. Une personne ne peut pas parler sans respirations répétées. L'apparition d'un tel essoufflement est possible même avec peu d'effort. Le souffle est accompagné d'un sifflement.

Essoufflement dans l'insuffisance cardiaque

Il existe également un essoufflement dans l'insuffisance cardiaque. Son apparition est directement affectée par l’amincissement des parois des vaisseaux, les anomalies septales, l’insuffisance cardiaque, les sténoses et les anomalies cardiaques sont également l’une des causes de la dyspnée cardiaque. En conséquence, il manque d'oxygène, il est également à l'origine de l'essoufflement en marchant. Les signes de cet essoufflement sont l'orthopnée et la polypnée.

  1. Polypnée. La condition est causée par un flux sanguin excessif vers le coeur lorsque le patient est en position horizontale. Cela peut être dû à une insuffisance cardiaque. La respiration est profonde et fréquente, parfois avant l’hyperventilation.
  2. L'orthopnée est un syndrome de dyspnée cardiaque, qui oblige une personne à rester debout tout le temps, ce qui soulage son état. L'orthopnée est associée à une insuffisance ventriculaire gauche et auriculaire gauche.

Dyspnée centrale

Ce type de dyspnée survient dans les pathologies du système nerveux central, avec névrose, ainsi que sous l'action de substances neurotropes. La dyspnée centrale n'est pas une conséquence de la pathologie, c'est la cause elle-même. Manifesté de différentes manières: hypernea, oligopnea, arythmie.

Essoufflement hématogène

Très rare, il est associé à l’effet toxique des produits de dégradation au cours du métabolisme. Il se caractérise par une respiration très fréquente et profonde. Les causes sont: anémie, troubles endocriniens et insuffisance rénale ou hépatique.

Symptomatologie

Les principaux symptômes d'essoufflement:

  • la respiration s'accélère;
  • le pouls augmente;
  • la suffocation est ressentie;
  • la respiration est bruyante;
  • La profondeur d'inhalation et d'expiration varie.

L'essoufflement commence dans les cas suivants:

  • en marchant - il est associé à une activité cardiaque;
  • monter les escaliers - parle d'infection dans les poumons, le froid;
  • sortir dans le froid est une cause d'allergie au froid due à la pathologie des poumons;
  • au repos la nuit, le muscle cardiaque est stagnant;
  • avec le sexe, toute raison est possible, par exemple, anémie, carence en fer dans le sang.

L'essoufflement en marchant a certaines causes, et le traitement avec des remèdes populaires n'est pas toujours en mesure de faire face à la source de l'essoufflement. Par conséquent, ne vous soignez pas à la maison si vous présentez ce symptôme.

Comment traiter l'essoufflement en marchant?

Avant de commencer à combattre la dyspnée, vous ne devriez pas aller à la pharmacie et acheter des pilules, ce qui a conseillé un ami. Tout d'abord il faut:

  1. Arrêter de fumer sous forme de fumer si vous fumez;
  2. Réduire le poids s'il est en excès;
  3. Ajustez la pression artérielle, si présente en nombre anormal.

Pour établir la cause de la déficience de l'activité respiratoire, vous devrez également vous soumettre à un examen comprenant:

La méthode la plus importante pour traiter la dyspnée est le traitement de la maladie, qui était la cause de la dyspnée. Dès que le médecin déterminera la cause, un plan de traitement efficace sera déterminé immédiatement.

Par exemple, dans les cas de cardiopathie ischémique et d’infarctus du myocarde - traitement avec des préparations en comprimés. Avec BPCO et asthme bronchique - traitement régulier avec des inhalateurs. Comme la cause principale de la dyspnée est souvent l'hypoxie et l'hypoxémie (faible teneur en oxygène dans le corps), l'oxygénothérapie est l'un des moyens efficaces de réduire la dyspnée.

Actuellement, des appareils ont été développés - des concentrateurs d'oxygène permettant d'extraire l'oxygène de l'air 24h / 24. L'inhalation d'oxygène à des concentrations élevées élimine l'hypoxie et l'hypoxémie.

Quel médecin va pour essoufflement

Lorsque le diagnostic est encore inconnu à une personne, il est préférable de prendre rendez-vous avec le thérapeute. Après l'examen, le médecin pourra établir un diagnostic présomptif. Si nécessaire, orienter le patient vers un spécialiste.

Si la dyspnée est associée à une pathologie pulmonaire, il est nécessaire de consulter un pneumologue et, en cas de maladie cardiaque, un cardiologue. L'anémie est traitée par un hématologue, une pathologie du système nerveux - un neurologue, des maladies des glandes endocrines - un endocrinologue, des troubles mentaux accompagnés d'un essoufflement - un psychiatre.

Essoufflement en promenade: quelle en est la raison et comment s'en débarrasser?

Essoufflement - sensation de manque d'air lorsqu'une personne a de la difficulté à respirer lors d'une respiration complète et d'une expiration. La respiration devient plus superficielle et accélère plusieurs fois. Quelle est la raison du problème de respiration lorsque vous marchez et que faire pour y remédier - lisez ci-dessous.

Causes possibles d'essoufflement

La difficulté à respirer chez une personne en bonne santé peut être causée par un effort physique intense, une alimentation excessive, une surchauffe et une instabilité émotionnelle. La dyspnée passera si vous arrêtez l'action de ces facteurs.

Un essoufflement lorsque vous montez une personne en bonne santé indique une mauvaise forme physique.

L'essoufflement au cours de la marche rapide est souvent associé au système cardiovasculaire, à un déficit en oxygène.

La dyspnée chez une personne âgée est associée à une diminution de la mobilité du diaphragme; en outre, le tissu pulmonaire devient moins élastique. En conséquence, il devient plus difficile de respirer.

La dyspnée en entrant dans le gel peut être allergique au froid.

L'essoufflement au cours d'une conversation peut être une conséquence d'une maladie pulmonaire, attaque de panique.

Les attaques de dyspnée peuvent devenir des symptômes des maladies suivantes:

  • les maladies respiratoires telles que l'asthme, la tuberculose, la pneumonie, les blessures à la poitrine;
  • maladies du système nerveux: névrose, hémorragie, lésion cérébrale traumatique;
  • maladies du système cardiovasculaire: anémie, insuffisance cardiaque, maladie cardiaque;
  • maladies endocrinologiques: dysfonctionnement de la thyroïde, obésité.

Pour la déclaration du diagnostic, un examen minutieux par le médecin suffit souvent à l'anamnèse et aux plaintes du patient. Si cela ne suffit pas, vous aurez besoin du diagnostic suivant:

  • radiographie pulmonaire;
  • cardiographie;
  • test sanguin clinique.

Sévérité de l'essoufflement

Pour déterminer s’il faut s’inquiéter, suivez la respiration après un effort physique. Vous devez compter le nombre de respirations (ou respirations) par minute. Dans un état calme, environ 15 respirations sont la norme. Après une activité physique, la fréquence des mouvements respiratoires ne doit pas dépasser 40. Après 7 à 8 minutes, la respiration doit être rétablie.

  • Le premier degré de gravité est l'essoufflement lorsque vous montez ou descendez les escaliers.
  • Le deuxième degré - difficulté à respirer oblige une personne à ralentir son rythme habituel pendant le mouvement.
  • Le troisième degré - obligeant à arrêter pour reprendre votre souffle.
  • Le quatrième degré - le manque de respiration se produit même au repos.

Que faire pendant l'attaque

  • Ouvrez la fenêtre - il est important de garantir la circulation d'air pur.
  • Débarrassez-vous des vêtements trop serrés: serrures et bretelles, retirez foulard, cravate, ceinture, etc.
  • Prenez une position semi-assise. Vous devriez être aussi à l'aise que possible pour vous détendre.
  • Calm down - la contrainte augmente la fréquence de contraction du diaphragme.

Si après ces conseils vous ne trouvez pas plus facile, appelez une ambulance.

Comment traiter l'essoufflement

Le moyen le plus sûr de se débarrasser du manque d’air lors de la marche est de guérir la maladie sous-jacente. Si ce problème est causé par des maladies chroniques, un traitement symptomatique est prescrit, ce qui aide à rétablir une respiration normale.

La dyspnée provoquée par des spasmes dans les bronches est éliminée avec les médicaments suivants:

  • Terbutaline, salbutamol, fénotérol - sont disponibles à la fois en solution pour inhalation et en comprimés. Ce sont des médicaments à courte durée d'action.
  • Le clenbutérol, les sels, le formotérol sont des agents à action prolongée.
  • Atrovent, berodual, ditek - solutions d'inhalation qui contribuent à la relaxation des bronches.

Des antispasmodiques (no-shpa, papaverine) et des médicaments contribuant à la dilution des expectorations (mukaltine, ambroxol) sont également souvent prescrits.

Méthodes populaires de traitement de l'essoufflement

Gymnastique pour essoufflement

Ayant maîtrisé des exercices simples, vous pouvez améliorer la respiration lourde causée par n'importe quelle maladie.

  • Lorsque vous marchez, essayez ce qui suit: prenez une profonde respiration par le nez - une expiration forcée par la bouche, entraînant votre ventre. Retenez votre souffle pendant 5 à 10 secondes avant le prochain souffle.
  • Inspirez lentement, puis pincez les lèvres, expirez l'air. L'expiration devrait produire un sifflement caractéristique. La respiration diaphragmatique doit être répétée 10 à 12 fois.
  • En position debout ou assise, pliez les coudes et ouvrez les paumes. En pressant avec la force de la paume, vous devriez simultanément faire de courtes respirations (pas plus de 8 fois). Après cela, vous devriez baisser les bras pendant 10 secondes et répéter l'exercice. Le nombre d'approches recommandé est 15 fois.
  • L'exercice suivant peut être fait debout ou assis. Tirez vos coudes en arrière, essayez de les presser ensemble. Inspirez, retenez votre souffle pendant 5 secondes, expirez avec effort. Répétez 8-10 fois.

Effectuer des exercices de respiration régulièrement. Une telle gymnastique, combinée à un mode de vie sain et à un équilibre émotionnel, constituera votre puissant outil contre l'essoufflement. Au bout d'un moment, vous oublierez ce qu'est un manque de souffle.

Essoufflement pendant la grossesse

Le manque d'air est une affection courante chez les femmes enceintes. Au deuxième et plus tard au troisième trimestre, il est de plus en plus difficile pour la femme de respirer lorsqu'elle marche. Cela ne peut pas être appelé pathologie, parce que la cause est la croissance de l'utérus. Au cours des derniers mois de la grossesse, l'utérus atteint le diaphragme, le serre, ce qui provoque un essoufflement.

Les sensations de manque d'oxygène provoquent tout d'abord la panique. Cela peut aggraver la respiration déjà lourde. Lors d'une crise de dyspnée, le calme et le repos sont nécessaires. Lorsque la respiration est normale, vous pouvez continuer à marcher. La dyspnée peut être accompagnée de vertiges, de sorte qu'une femme enceinte ne devrait pas refuser d'accompagner ses proches. L'air frais est nécessaire non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant, alors évitez de marcher car l'essoufflement n'en vaut pas la peine.

Quelques semaines avant la fin du troisième trimestre, l'utérus descend, la pression sur le diaphragme et d'autres organes diminue, et la femme se sent beaucoup mieux.

Si l'essoufflement survient non seulement en marchant, mais également dans un état calme, vous devriez consulter votre médecin. Le manque d'air chez une femme enceinte peut être causé par une anémie et d'autres maladies qui doivent être traitées le plus rapidement possible.

Prévenir la dyspnée

Afin de ne pas chercher les moyens de résoudre le problème, il vaut mieux l’empêcher.

  • Abandonnez l'alcool et le tabac.
  • Soyez physiquement actif. Nager, faire de la gym, monter les escaliers - choisissez une activité physique régulière pour vous-même.
  • Maintenez votre état mental et émotionnel dans la normale.
  • Pratiquez la respiration avant l'apparition de la dyspnée.

L'essoufflement en marchant peut être provoqué par différents facteurs: de trop manger à la grossesse. Si la difficulté à respirer est causée par une maladie, il suffit de guérir la maladie sous-jacente. Pour éviter le sentiment qu'il n'y a pas assez d'air, vous pouvez faire des exercices physiques et respiratoires, le plus souvent à l'air frais.

Essoufflement pendant la marche et l'exercice

L'essoufflement à la marche est un phénomène assez courant. Il se pose en réponse à une activité physique accrue. Si la charge est très intense, l’apparence d’un essoufflement peut être considérée comme une variante de la norme. Dans le cas où une personne a de la difficulté à respirer même en marchant à un rythme normal, il s'agit d'une pathologie.

La dyspnée ne survient pas toujours chez les personnes âgées, elle inquiète souvent les jeunes hommes et femmes. Ignorer les symptômes de la dyspnée (appelés essoufflement par les médecins) ne devrait pas, surtout lorsque ce phénomène se développe à un jeune âge et n'a aucune raison apparente.

Contenu de l'article:

Causes d'essoufflement lors de la marche et de l'activité physique

Dans certains cas, l'essoufflement sera considéré comme un phénomène physiologique. Le mot "physiologique" ou "sûr" signifie la réaction normale du corps en réponse à une activité motrice accrue.

Les causes de cet essoufflement:

Course rapide, exercice, entraînement dans le gymnase, natation.

S'élever à une hauteur rapide, par exemple, monter un escalier.

Faire un travail physique pénible.

Expérimenté la peur, le stress ou le stress émotionnel.

La cause de l'essoufflement, qui se produit chez une personne pendant l'exercice, peut être son manque d'exercice. Si auparavant il ne pratiquait pas de sport et commençait soudainement à faire des exercices lourds, l’essoufflement serait alors un mécanisme de compensation qui déclencherait le corps. Il vise à donner aux organes et aux systèmes la possibilité de s’adapter aux nouvelles circonstances, sans éprouver de manque d’oxygène.

Parfois, la dyspnée peut survenir chez une personne en bonne santé lors d’une activité physique, à condition qu’elle ait mangé récemment. Les experts recommandent d'attendre au moins une heure et demie après les repas. Ce n’est qu’après cette heure que vous pouvez commencer à vous entraîner. Le fait est que le corps a besoin d'énergie pour dissoudre le bol alimentaire. Le sang se précipite dans l'estomac, le pancréas, le foie et les intestins. Si, à ce moment-là, une personne commence à bouger intensément, l'apport sanguin aux poumons augmentera, mais pas complètement, ce qui peut provoquer un essoufflement.

La dyspnée physiologique ne suit pas toujours une personne. Lorsque le corps est entraîné, il devient de moins en moins intense, puis cesse complètement.

Ce ne sont pas toujours les essoufflements qui se produisent lors de la marche ou de l’exercice - c’est une variante de la norme. Dans certains cas, il peut avoir une base pathologique.

Maladies et troubles pouvant entraîner un essoufflement:

Infections accompagnées d'intoxication du corps, fièvre.

Maladies du sang (anémie), cancers du cerveau ou du système respiratoire, perturbations des processus métaboliques.

En surpoids,

La défaite du système nerveux.

Maladies du coeur et des vaisseaux sanguins. Cela peut inclure toute pathologie accompagnée par le développement d'une insuffisance cardiaque.

Maladies du système respiratoire: bronchite, pneumonie, asthme bronchique, BPCO, etc.

Maladies du système endocrinien. À cet égard, la thyréotoxicose et le diabète sont dangereux.

En fonction de la pathologie ayant provoqué l'apparition d'un essoufflement, elle sera accompagnée d'autres symptômes.

Essoufflement lors de la marche chez les femmes enceintes

Chez les jeunes femmes, une grossesse peut entraîner une dyspnée accompagnée d'une activité physique accrue. Depuis la fin du deuxième trimestre, plus de 60% des femmes enceintes constatent que marcher à un rythme rapide entraîne des difficultés respiratoires. Plus la durée est longue, plus le malaise sera grand.

En règle générale, une telle condition n'est pas pathologique (à condition que l'essoufflement ne soit pas intense et qu'il passe rapidement). Il est associé à une charge accrue sur le corps, car il doit fournir de l'oxygène non seulement à la femme, mais également à l'enfant. Le système respiratoire n’a pas le temps de s’ajuster. Par conséquent, lorsque l’effort physique est accru, il se produit un essoufflement.

Sévérité de l'essoufflement

Il existe cinq degrés de dyspnée, en fonction de ses manifestations:

Zéro degré d'essoufflement. Cela se produit seulement après que le corps a fait l'expérience d'un effort physique important.

Dyspnée légère. Il apparaît après une promenade rapide, après avoir atteint une hauteur élevée.

Degré moyen. Un tel essoufflement se produit plus souvent, il oblige une personne à ralentir le pas de la marche. Un homme ne peut pas marcher à un rythme rapide pendant une longue période.

Un essoufflement grave survient après quelques minutes de marche. Environ tous les 100 mètres, une personne effectue des arrêts forcés afin de "reprendre son souffle". Il est difficile pour ces personnes de monter plus haut qu'un escalier.

Essoufflement très grave qui harcèle une personne au repos. Il commence à éprouver des difficultés à respirer même après un effort physique minime.

Symptômes d'essoufflement

Essoufflement - sensation de manque d’air, en relation avec laquelle une personne ressent le besoin d’augmenter sa respiration. Les plaintes d'essoufflement rendent souvent des personnes complètement en bonne santé. Si elle s'inquiète continuellement, il est judicieux de procéder à un examen complet.

Une personne en bonne santé ne fait pas attention à son souffle. Sa fréquence peut augmenter avec l'exercice mesuré, par exemple, lors de l'ascension d'une échelle. Cependant, cela ne cause aucune anxiété ou inconfort à une personne. En quelques minutes, tout revient à la normale. Si une personne est en bonne santé, la VAN par minute varie de 14 à 22. Dans l'enfance, ces chiffres sont légèrement différents.

La dyspnée pathologique peut être présente de façon continue ou survenir au cours de l’exacerbation de la maladie sous-jacente.

Les symptômes les plus courants de la dyspnée incluent:

Constriction dans la poitrine.

Difficile d'inspirer et d'exhaler.

Pression et douleur à la poitrine.

Manque d'oxygène et vertiges.

Incapacité à respirer profondément.

Dans les cas graves, l'essoufflement peut entraîner une crise d'asphyxie.

En cas de dyspnée pathologique, la plupart des patients deviennent des lèvres bleues, la transpiration augmente et la peau pâlit. Dans les maladies du cœur, une personne a des douleurs à la poitrine, elle ressent une violation du rythme cardiaque. La dyspnée s'aggrave et s'affaiblit lorsque le patient s'assied.

Dyspnée expiratoire et inspiratoire

En marchant, une personne peut souffrir de dyspnée expiratoire et inspiratoire. Dans le premier cas, l'expiration est difficile, car les parois des bronches subissent certains changements ou spasmes. La dyspnée expiratoire peut être associée à l'asthme bronchique, à la bronchite obstructive, à l'emphysème pulmonaire et à d'autres processus pathologiques des organes du système respiratoire.

Avec la dyspnée inspiratoire, le patient est difficile à respirer. La pneumosclérose, la tuberculose, le cancer, l'asthme bronchique, la pathologie du larynx, etc., peuvent provoquer l'apparition de ce symptôme pathologique.

Dans certains cas, un essoufflement peut être mélangé lorsqu'une personne éprouve des difficultés non seulement lors d'une inspiration, mais également lors d'une expiration.

Diagnostics

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de déterminer les causes de la dyspnée. Le patient doit décrire son état de la manière la plus détaillée possible, en précisant que l'essoufflement ne le gêne que pendant la marche ou l'effort physique.

Le médecin examinera le patient et prescrira les procédures de diagnostic suivantes:

Radiographie de la poitrine.

Tomographie des organes internes.

Don de sang pour analyse générale et biochimique.

En fonction des données obtenues, le médecin sera en mesure de définir le diagnostic correct et de prescrire un traitement.

Traitement

La première chose à faire avec l'essoufflement qui survient pendant la marche ou l'activité physique est d'arrêter et d'arrêter de charger le corps. Un repos opportun empêchera l'hypoxie tissulaire et ne permettra pas de développer des conséquences graves. Si après 10 à 15 minutes après la fin des mouvements intensifs, la respiration ne retourne pas à la normale, une ambulance doit être appelée.

L'élimination de la dyspnée pathologique, qui survient pendant l'augmentation de l'activité physique, ne sera possible que si le traitement vise à éliminer la maladie sous-jacente.

La principale tâche à laquelle le patient est confronté lors d'une crise de dyspnée consiste à assurer une ventilation normale des poumons. Contribuer à cela arrêtera de fumer, l'utilisation de masques lorsque vous travaillez dans des industries dangereuses, une activité physique accrue, des promenades fréquentes à l'air frais.

Les principales directions de traitement peuvent être les suivantes:

Si l'essoufflement est le résultat d'une inflammation des organes du système respiratoire, il est alors nécessaire d'éliminer la source de l'infection qui s'y trouve.

Les pathologies cardiaques nécessitent l'utilisation de médicaments visant à améliorer le fonctionnement du muscle cardiaque. Le patient doit prendre des vitamines et des micro-éléments.

Pour améliorer l'immunité, des immunomodulateurs sont prescrits.

Afin d'empêcher le mucus de se dessécher dans les voies respiratoires, vous devez boire suffisamment d'eau. Une eau minérale alcaline sera utile.

Pour soulager l’intoxication du corps, il faut administrer par voie intraveineuse d’hémodez, de solution saline, de réopolyglukine et d’autres composés.

Souvent, l'essoufflement se produit à l'arrière-plan du bronchospasme. Des médicaments comme le salbutamol, le fénotérol, la terbutaline, Atrovent et Berodual peuvent être utilisés pour la relaxation. Beaucoup d'entre eux sont utilisés comme solutions d'inhalation.

Dans les cas graves, l'oxygénothérapie est effectuée. Il vous permet d'améliorer la qualité de vie des patients atteints de cancer du poumon, de fibrose pulmonaire ou d'insuffisance cardiaque.

Composer indépendamment avec la dyspnée et augmenter leur endurance en utilisant des exercices de respiration.

La technique de sa mise en œuvre est simple:

L'air est expiré par la bouche et inhalé par le nez. L'expiration doit être forte. À ce moment-là, leur estomac est aspiré, ils retiennent leur souffle et comptent jusqu'à 10. L'exercice se fait mieux en position assise.

Il est nécessaire de s'asseoir confortablement, de plier les bras et de redresser les paumes des mains en les tournant. Ensuite, ils serrent leurs mains dans les poings et inspirent 8 fois, en petites respirations. Ensuite, les mains sont abaissées et exhalées. Vous devez répéter l'exercice 20 fois.

Exercice effectuer assis sur une chaise. Jambes réunies, redressez votre dos. Placez vos mains sur les côtes inférieures et respirez lentement. Tête et épaules en baisse. Revenez ensuite à la position de départ et recommencez l’exercice.

En effectuant régulièrement des exercices de respiration, vous pouvez entraîner votre propre corps et les crises de dyspnée seront beaucoup moins gênantes.

Vidéo: sur le plus important "arythmie et essoufflement lors d'efforts physiques"

Prévention

Afin de ne pas souffrir d'essoufflement, il est préférable de prendre des précautions pour éviter son apparition.

Cela peut être fait en utilisant les mesures préventives suivantes:

Évitez le stress et la tension nerveuse excessive.

Abandonnez les mauvaises habitudes. Tout d'abord, il s'agit de fumer.

Maintenez un mode de vie sain en faisant régulièrement de l'exercice. Dans cet exercice devrait être réalisable pour une personne. Il est nécessaire d'augmenter leur rythme lentement et systématiquement.

Il devrait y avoir autant de temps à passer à l’air frais. Eh bien, si une personne ne s'assied pas simplement sur le banc, mais fait des promenades.

Pendant le sommeil, l'air dans l'appartement doit être frais et humide.

Si une personne souffre d'une maladie cardiaque, vous devez dormir avec une tête de lit surélevée.

Le traitement des pathologies cardiaques, respiratoires, endocriniennes et autres devrait être opportun.

En cas de dyspnée pathologique, même lors d’une marche modérée, vous devez immédiatement contacter le médecin et connaître sa nature.

Éducation: Un diplôme en "cardiologie" reçu à l'Université de médecine de Moscou nommée. I.M. Sechenov (2015). Ici, les études de troisième cycle ont été achevées et le diplôme «Cardiologue» a été obtenu.

Essoufflement en marchant: causes, types et méthodes de traitement

L'essoufflement peut survenir pour diverses raisons. L'apparition d'un essoufflement lorsque la marche est affectée par des facteurs psychophysiologiques, des anomalies psychosomatiques, des maladies graves, les causes de la survenue de cette maladie nécessitent nécessairement un traitement.

Signes de dyspnée

La dyspnée est le nom scientifique de l'essoufflement. La dyspnée s'accompagne d'un changement et d'une profondeur de respiration.

Vous pouvez parler d'essoufflement si cela se produit:

  • respiration superficielle fréquente;
  • sensation d'essoufflement;
  • respirations bruyantes et des exhalaisons accompagnées d'un sifflement ou d'une respiration sifflante.

En cas de manque d'oxygène (lorsque vous grimpez très haut ou que vous restez dans des pièces fermées contenant beaucoup de dioxyde de carbone), même chez une personne en bonne santé, un essoufflement peut survenir.

L'essoufflement qui survient pendant l'exercice permet au corps de s'adapter aux nouvelles conditions. Cette condition survient chez les personnes non entraînées pendant la course, la marche intense et la musculation.

Ces types de dyspnée ne constituent pas une menace pour la santé. Si une personne commence à faire de l'exercice régulièrement, augmente son stress, développe son endurance, un état déplaisant le quittera.

Si la dyspnée est associée à une maladie du système respiratoire, vasculaire ou immunitaire du corps, il est nécessaire, après avoir consulté un médecin, de suivre un traitement.

Symptômes de la dyspnée

La fréquence des mouvements respiratoires dans la normale est de - 20 par minute. Si la fréquence, la profondeur et le rythme de la respiration changent et causent un inconfort important à la personne, c'est l'essoufflement.

Il existe 3 types d'essoufflement:

  1. La dyspnée, apparaissant à l'inhalation, est due au rétrécissement de la lumière de la trachée et des grandes bronches;
  2. Essoufflement résultant d'une expiration due au rétrécissement des petites bronches. Cette espèce survient lors d'un enfisme pulmonaire.
  3. La dyspnée accompagnée d'une inhalation et d'une exhalation compliquées survient à la suite d'une insuffisance cardiaque ou d'une maladie pulmonaire grave.

En règle générale, une personne en bonne santé ne fait pas attention à son souffle. Même en montant les escaliers, lorsque le rythme respiratoire augmente, une personne qui n'a pas de problèmes de santé ne ressent pas de gêne, comme l'essoufflement lorsque l'on marche vite passe, la respiration est rétablie.

Si la dyspnée inquiète même au repos, cela indique une pathologie grave.

Il y a 5 degrés de dyspnée:

1 degré - zéro, apparaît uniquement lorsque l'activité physique est accrue.

2 degrés - facile, se pose lorsque vous montez des escaliers ou lorsque vous marchez longtemps.

Grade 3 - moyen, se produit régulièrement en marchant, obligeant à des arrêts fréquents et à un rythme de marche plus lent.

Grade 4 - sévère, apparaît même avec une marche lente, obligeant le patient à s'arrêter fréquemment. Monter un seul escalier provoque un essoufflement grave.

5 degrés - extrêmement difficile. Le patient suffoque même au repos. Le moindre exercice provoque un essoufflement grave.

La dyspnée pathologique est aiguë ou chronique. La dyspnée peut poursuivre le patient de façon constante ou se produire périodiquement avec l’exacerbation de maladies provoquant une pathologie.

Raisons

La dyspnée pathologique survient lors de maladies associées à des troubles métaboliques, à une insuffisance cardiaque, à une maladie pulmonaire ou à une obstruction bronchique, à une névrose, à une dystonie neurocirculatoire.

L'anémie

Une baisse de l'hémoglobine ou une modification de la composition du sang provoque une anémie. Souvent, une alimentation déséquilibrée, des régimes rigides fréquents, des saignements chroniques, des maladies infectieuses graves et des troubles métaboliques conduisent à cet état.

L'hémoglobine joue un rôle important dans l'apport d'oxygène des poumons aux organes et aux tissus du corps. Sa carence dans le corps conduit à une privation d'oxygène. Le corps, essayant de compenser la survenue de la violation, augmente la fréquence et la profondeur des respirations pour pomper de l'oxygène dans les poumons. Cela provoque un essoufflement caractéristique.

L'anémie s'accompagne de faiblesse, de céphalées persistantes. L'essoufflement complique la posture du patient.

Dyspnée cardiaque

Des maladies du cœur et des vaisseaux sanguins accompagnent des symptômes coronaires aigus, une insuffisance cardiaque, une péricardite, une myocardite, des malformations cardiaques. La dyspnée accompagne toutes ces conditions.

Si le traitement approprié n'est pas appliqué, la dyspnée cardiaque s'accumule rapidement, des douleurs cardiaques apparaissent, la peau devient pâle, un triangle nasolabial blanc apparaît.

La gravité de la maladie peut être jugée par le taux d'augmentation des difficultés respiratoires.

La dyspnée qui survient pendant une nuit de sommeil peut provoquer une insuffisance cardiaque. La forme chronique de cette maladie est accompagnée de profondes respirations. Le corps essaie donc de faire face à une privation d'oxygène.

Une forme grave d'insuffisance cardiaque est indiquée par une augmentation de la dyspnée au repos. Si des mesures urgentes ne sont pas prises, l'infarctus du myocarde est possible.

Dans l'asthme cardiaque, l'essoufflement augmente en position ventrale. Le patient ne peut pas mentir, forcé d'être constamment dans une position verticale pour faciliter la respiration. Bien sûr, cette condition est accompagnée d'insomnie, de fatigue chronique pendant la journée.

Dyspnée pulmonaire

Dans presque toutes les maladies des bronches et des poumons, un essoufflement plus ou moins grave se développe.

  • une bronchite;
  • une pneumonie;
  • asthme bronchique;
  • œdème pulmonaire;
  • maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC);
  • la tuberculose;
  • emphysème, pneumothorax;
  • paralysie, poliomyélite;
  • scoliose, spondylarthrite ankylosante;
  • maladies professionnelles causant des lésions pulmonaires;
  • tumeurs malignes

La dyspnée dans la pneumonie apparaît dès le début de la maladie, le patient a de la difficulté à respirer lors de l'inhalation et de l'expiration. En marchant, le patient ressent un essoufflement particulièrement sévère.

Maladie thyroïdienne - La thyréotoxicose, qui produit un excès d’hormones stéroïdiennes, provoque des palpitations cardiaques, rend difficile le pompage du sang vers les tissus et les organes. En conséquence, le manque d'oxygène dans le corps se développe, l'essoufflement apparaît.

Dyspnée chez les personnes âgées

Les personnes qui ont franchi la ligne des 60 ans augmentent le risque de maladies pulmonaires provoquant un essoufflement en marchant.

Il peut s'agir d'asthme bronchique, de pneumonie, d'insuffisance cardiaque, d'anémie, de MPOC et de diabète.

Tous les types de dyspnée mentionnés ci-dessus nécessitent un traitement médical spécial en cas de maladie grave.

Traitement

Si la cause de l'essoufflement en marchant est l'anémie, vous devriez consulter votre médecin pour déterminer la cause de la pathologie. En l'absence de maladies graves, il suffit d'établir une bonne nutrition, dans laquelle doivent être présents des aliments riches en fer et en vitamine C, boire des médicaments spéciaux contenant du fer, marcher plus en plein air.

Les femmes ménopausées souffrent souvent d'essoufflement lorsqu'elles marchent. Aide dans ce cas peut fortifier les événements, les émotions positives, prendre des infusions de fleurs de tilleul et de sauge.

Prendre pendant un mois une infusion de tilleul préparée selon la recette suivante:

- 1 cuillère à soupe. l fleurs de tilleul, 500 g d’eau bouillante. Remplissez avec de l'eau bouillante de tilleul, laissez pendant 20 minutes. Buvez ce produit pendant la journée.

Un mois plus tard, selon la même recette, préparez et prenez des infusions de sauge. Puis faites une pause d'un mois. Répétez le cours. Habituellement, 2 ou 3 cours suffisent pour se débarrasser des bouffées de chaleur et, en même temps, de l'essoufflement en marchant.

L'essoufflement à la marche causé par l'enflure disparaît dès que vous traitez la cause de la maladie.

Préparez des infusions de diurétiques qui aident à éliminer l'excès de liquide du corps.

1 cuillère à soupe l prêle verser 300 g d'eau bouillante, insister une demi-heure. Boire 1/3 tasse de 3 p. par jour

La dyspnée qui survient lors d’une marche intense indique une faible forme physique. En règle générale. Dans ce cas, aucun traitement spécial n'est requis. Faites plus attention aux exercices physiques, augmentez progressivement la charge. Allez plus souvent à pied, augmentez la distance chaque jour, nagez, dansez, adoptez un mode de vie sain.

Essoufflement en marchant: causes et méthodes de traitement

L’essoufflement constant lors de la marche apporte beaucoup d’inconfort à la vie de chaque personne. Après tout, l'essoufflement, qui survient au début de la dyspnée, affecte négativement le fonctionnement de tous les systèmes et de tous les organes du corps humain.

Avec l’âge, l’essoufflement, qui survient chez l’homme lorsqu’il marche, peut provoquer des maladies. En outre, il convient de noter que l'apparition d'une dyspnée chez une personne peut également indiquer la survenue de divers types de maladies chroniques ou une détérioration de la santé.

Symptômes principaux

Chez l’être humain, l’essoufflement peut survenir soudainement et peut être chronique ou paroxystique. Chez certaines personnes, un essoufflement apparaît de temps en temps, alors qu'il apparaît soudainement tel quel et qu'il passe. Les symptômes les plus prononcés de la dyspnée comprennent:

  • l'apparition de sifflets ou de sifflements pendant la respiration;
  • l'apparition d'une forte pénurie d'air;
  • rythme perturbé, ainsi que la profondeur lors de la respiration.

Lorsque la dyspnée survient, la personne commence à devenir extrêmement pâle et ses lèvres deviennent bleues. Si cette maladie a une forme chronique, dans ce cas, la personne a des difficultés à respirer, même lorsqu'elle est au repos ou couchée. Afin de déterminer la forme de l'essoufflement (chronique, paroxystique), il est nécessaire d'analyser la fréquence des inhalations et de la comparer à la fréquence des exhalations.

Si le rythme respiratoire est fortement dévié de l'indicateur normal, cela signifie probablement l'apparition d'un essoufflement chronique chez une personne. La survenue d'une dyspnée peut être déclenchée par des stimuli externes et des facteurs tels que:

  • Marche
  • Activité physique.
  • Mauvaise posture pendant le repos nocturne.

La principale raison de l'apparition d'un essoufflement en marchant est associée à des perturbations du travail du système cardiovasculaire. Le fait est que lors de la marche, le système vasculaire coronaire n’a pas le temps de fournir correctement du sang saturé en oxygène au myocarde. De plus, une des causes de dyspnée chez une personne qui marche peut être la présence d'une maladie telle qu'une maladie cardiaque ou un amincissement excessif des parois des vaisseaux sanguins. En raison de l'apparition de ces affections dans le corps, un manque d'oxygène peut commencer, ce qui peut à son tour déclencher le manque d'oxygène pendant la marche et ainsi devenir la principale cause de l'essoufflement.

Un petit exercice sur le corps est une nécessité quotidienne. Cependant, si, même dans le cas d'efforts physiques minimes, une personne commence à ressentir des essoufflements et une sensation de manque d'air, cela peut indiquer la survenue d'une pathologie. Une telle pathologie chez l'homme est due à des perturbations du travail du système respiratoire ou du coeur. Par exemple, en raison de l'apparition d'une pathologie similaire, il devient difficile pour une personne de monter les escaliers. Après tout, même avec un effort aussi minime, les organes respiratoires et le cœur (en présence de pathologies) n’ont pas le temps de saturer le corps en oxygène, ce qui entraîne une dyspnée, voire une perte de conscience.

Les causes de la maladie

Les attaques de dyspnée qui se produisent en marchant peuvent provoquer diverses maladies. Vous pouvez déterminer le type et classer la maladie qui provoque un manque d'oxygène dans le corps en analysant la fréquence d'air inhalé et expiré. Chaque maladie causant un essoufflement a une désignation et des symptômes spécifiques. À cet égard, l'essoufflement est de plusieurs types.

  1. Une dyspnée de type pulmonaire peut déclencher l'apparition d'un asthme bronchique. Assez souvent, il apparaît en raison d'une bronchite ou de l'apparition d'un œdème allergique des bronches. Les symptômes de cette forme de dyspnée se manifestent par l'apparition de sifflements et de sifflements lors de l'expiration. Cependant, en cas de dyspnée pulmonaire, par opposition à une dyspnée de type cardiaque, une personne peut se reposer la nuit sans crises d'étouffement.
  2. Une dyspnée cardiaque peut survenir chez une personne à la suite d'une sténose mitrale ou en raison de l'apparition d'une maladie telle que l'insuffisance cardiaque. En raison de l'apparition de ces pathologies, de graves troubles du système circulatoire se produisent, à la suite desquels le trouble commence et des dysfonctionnements dans le fonctionnement du système respiratoire apparaissent. Les principaux signes de ce type de dyspnée sont:

Ortopnée. Peut apparaître en raison d'une insuffisance auriculaire gauche. Après l’apparition de cette maladie, la personne essaie de se trouver constamment dans une position horizontale pour améliorer sa condition.

Polypnée. Apparaît en raison d'un flux sanguin excessif vers le muscle cardiaque. Il se produit généralement sur le fond de l'insuffisance cardiaque aiguë. Les principaux symptômes sont l'augmentation de la fréquence et de la profondeur de la respiration, ce qui conduit assez souvent à la soi-disant hyperventilation au niveau des poumons.

Un essoufflement hématogène peut survenir en raison de toxines dans le sang. La cause d'une telle intoxication du corps peut être l'apparition de maladies telles que le diabète, les maladies du foie. Avec l'apparition de ce type de dyspnée chez une personne, même dans le cas d'une charge insignifiante, la respiration devient nettement plus fréquente, elle commence à devenir plus bruyante.

Méthodes de traitement

Pour le traitement correct et le plus efficace de cette maladie, vous devez établir correctement la cause de son apparition chez l'homme. Pour ce faire, vous devez procéder à un examen complet de tout le corps, qui devrait viser à identifier toutes les maladies et pathologies du corps, qui peuvent être la principale cause des symptômes de la dyspnée.

Attention! Afin de se débarrasser d'un état pathologique tel que l'essoufflement, il est nécessaire de garantir une ventilation et un flux d'air normaux dans les poumons. Pour ce faire, le patient lui-même doit faire des efforts considérables. Tout d'abord, lorsque des symptômes de dyspnée apparaissent, il est nécessaire de renoncer à des habitudes néfastes telles que le tabagisme, de mener une vie plus active, de marcher plus souvent à l'air frais et de charger progressivement le corps d'efforts physiques.

Lors du traitement d'une maladie telle que l'orthopnée, qui complique considérablement la respiration d'une personne même dans un état calme, par exemple en position horizontale, une immunothérapie est effectuée. Toujours dans le traitement de cette maladie est l'utilisation très efficace de l'assainissement par inhalation à ultrasons. Pour le traitement de ce type de dyspnée il faut:

  • éliminer les foyers d'infection dans le corps et dans le système respiratoire;
  • augmenter la résistance du système immunitaire;
  • amener à l'état normal du tractus gastro-intestinal;
  • conduire l'activation énergétique de tout l'organisme.

Si la dyspnée est principalement causée par des maladies infectieuses des organes de l'appareil respiratoire, il est alors nécessaire d'utiliser des médicaments. Cependant, il convient de noter que seul un spécialiste qualifié peut correctement prescrire des médicaments. Dans ce cas, l'automédication et la prise indépendante de médicaments sont non seulement nocives, mais également dangereuses pour la santé.

Pour le traitement de la dyspnée, qui peut survenir en raison d'une maladie telle que le bronchospasme, on a utilisé des médicaments qui ont une période d'exposition à court et à long terme. Les médicaments à court terme comprennent le salbutamol. Il est fabriqué sous forme d'inhalateurs, de comprimés et de solutions. Les médicaments à action prolongée comprennent le formotérol (en capsules ou en inhalateur) et le salmétérol.

L'utilisation de médecines douces dans le traitement de la dyspnée

Très souvent, afin d’éliminer ou d’atténuer les symptômes de la dyspnée, l’utilisation de la médecine dite alternative ou traditionnelle.

  1. Dans la plupart des cas, le traitement de la dyspnée utilise des teintures à base d'inflorescence d'aubépine. Pour préparer cette teinture, vous devez prendre 3 tasses d'eau chaude et verser environ 150 grammes de fleurs d'aubépine dessus. Ensuite, la teinture obtenue doit être filtrée et donner quelques heures pour qu’elle puisse infuser. Prenez-le devrait être dosé en petites portions, plusieurs fois par jour.
  2. Se manifeste efficacement dans le traitement de l'essoufflement, un outil comme une huile à base de miel et une plante appelée genévrier. Pour sa préparation, il est nécessaire d'utiliser environ 130 grammes de cônes de genévrier, ajoutez-y 80 grammes de beurre et 180 grammes de miel. La masse obtenue doit être cuite à la vapeur au bain-marie. Utiliser cet outil peut être une base quotidienne pour quelques cuillères à soupe à la fois.
  3. Le lilas est peut-être le moyen le plus simple de la médecine traditionnelle qui puisse être utilisé pendant le traitement de l’essoufflement. Pour préparer un tel moyen, vous devez prendre quelques fleurs de lilas (une cuillère à soupe suffit) et versez dessus 250 ml d’eau bouillante. Prenez cette teinture est nécessaire 4 fois par jour, 2 cuillères à soupe. Pour utiliser cet outil est recommandé sur un estomac vide, au moins une demi-heure avant les repas.

Prévenir la survenue d'essoufflement

Afin de ne pas avoir un problème comme un essoufflement en marchant, il est nécessaire de suivre quelques règles qui aideront à prévenir sa survenue. Après tout, comme vous le savez, il est beaucoup plus facile de prévenir une maladie que de la traiter plus tard.

Causes et traitement de l'essoufflement lors de la marche chez les personnes âgées

En médecine, la dyspnée est appelée dyspnée. Cette condition fait référence au pathologique, lorsque la fréquence et la profondeur des respirations changent. Les causes d'essoufflement en marchant peuvent être non pathologiques. Chez les personnes en bonne santé, cet état résulte du stress causé par un corps affaibli ou un manque d'oxygène, si les personnes se trouvent dans des pièces fermées, dans des montagnes. Cet état est rapidement restauré. Chez les personnes âgées, le problème apparaît souvent, elles sont difficiles à respirer et il s’agit généralement d’un état pathologique.

Causes profondes

Les causes d’essoufflement lorsqu’on marche chez les personnes âgées font référence à une insuffisance respiratoire, car le corps ne peut pas normaliser la composition gazeuse du sang. Le plus souvent, les personnes âgées qui essaient de marcher ont le souffle court à cause de maladies du cœur, des vaisseaux sanguins et du système nerveux. Si, après une marche chez les personnes âgées, un essoufflement apparaît, vous devez au préalable consulter un médecin pour en déterminer les causes et choisir un schéma thérapeutique.

Les principales raisons pour les personnes âgées sont:

  1. Forte charge sur le corps. Si les personnes âgées sont faibles, ne faites pas de séances d’entraînement régulières. En marchant, une dyspnée peut survenir lors de la montée des escaliers ou après de longues marches. Dans ce cas, tout est facilement arrêté et il suffit de commencer à faire de petites charges et à s'entraîner.
  2. L'anémie Malaise causé par un faible taux d'hémoglobine. Avec l'anémie chez les personnes âgées, un tel symptôme ne peut pas se transmettre tout seul et un traitement spécial sera nécessaire.
  3. Instabilité émotionnelle ou mentale. Le stress, l'anxiété et d'autres crises émotionnelles peuvent déclencher une crise convulsive en marchant. Cette condition caractérise non seulement les personnes âgées, mais également les plus jeunes. Si, à cause de cela, un symptôme apparaît très souvent, vous devez vous adresser aux médecins.
  4. En surpoids. Avec l'obésité et d'autres problèmes de poids pendant les mouvements, des difficultés respiratoires apparaissent toujours. La raison en est que la charge accrue sur le corps, les pilules et autres médicaments ne va pas aider, vous aurez besoin de perdre du poids pour obtenir un soulagement. Les personnes en surpoids âgées doivent adapter leur régime alimentaire et surveiller leur masse.
  5. Maladie pulmonaire. Toute pathologie du système respiratoire et des poumons entraîne une insuffisance respiratoire lors de la marche. Les personnes âgées atteintes de maladies pulmonaires auront un essoufflement grave et seul un pneumologue aidera à faire face au problème.
  6. Insuffisance cardiaque. Dans un tel état, la respiration sera toujours difficile, surtout à un âge avancé. Le symptôme apparaît toujours en décubitus dorsal, si vous vous assoyez, l’état s’améliore et l’attaque passe. La maladie est dangereuse et doit obligatoirement être diagnostiquée et traitée pour éviter les complications.
  7. Asthme cardiaque. Avec un tel diagnostic dans la vieillesse, l'attaque durera plusieurs heures après les mouvements. En outre, la pathologie peut entraîner un œdème pulmonaire. Si le symptôme dure longtemps, il faut appeler une ambulance.
  8. Thromboflibium de l'artère pulmonaire. Cette condition est la plus dangereuse, même un corps jeune peut être sujet à un essoufflement grave et à des conséquences négatives.

Si, après la marche, les personnes âgées manquent d'air, complétées par une toux, une douleur à la poitrine et une rougeur de la peau, appelez immédiatement à l'aide. Cette condition peut être le signe d'un caillot sanguin pénétrant dans l'artère pulmonaire, entraînant la mort.

Classification

La dyspnée chez les personnes âgées est différente. En médecine, il existe une classification qui inclut les sous-espèces suivantes:

  1. Cordial. Même dans les premiers stades de la maladie cardiaque et de l'insuffisance cardiaque, le centre respiratoire est irrité, la ventilation des poumons devient plus forte, de sorte que la difficulté à respirer commence pendant la marche. La dyspnée dans ce cas se produit non seulement lors de la marche, mais également lors d'un effort physique, au cours d'un repas. Au fur et à mesure que la maladie progresse, le symptôme augmente. La principale raison est le manque d'oxygène dans le sang.
  2. Pulmonaire. Toute maladie et tout dysfonctionnement du système respiratoire entraînent un essoufflement en marchant. Les principales raisons sont l'empoisonnement du corps avec des gaz.
  3. Cérébrale. Une irritation respiratoire directe se produit. Les causes incluent les maladies du cerveau, les blessures à la tête et l'inflammation. La dyspnée lorsqu’on marche chez des personnes âgées peut être une violation du système nerveux. Si les personnes âgées sont infectées, en plus de l'essoufflement en marchant, la température augmentera et les toxines excrétées commenceront à déprimer la respiration.
  4. Hématogène. Ce type consiste à modifier la composition du sang, ce qui conduit à des échecs. L'anémie, le diabète et l'acidose comptent parmi les principales causes. La consommation d'alcool et la dépendance à la nicotine font également partie de ce groupe.

En connaissant la classification principale de la dyspnée chez les personnes âgées en marchant, vous pouvez simplifier la recherche des causes profondes.

En plus de la classification de l'essoufflement lors de la marche est divisé en types:

  1. Expiratoire - il devient difficile pour une personne d'inspirer lorsque la lumière des bronches se rétrécit. Le plus souvent, la dyspnée survient à la suite d'une MPOC.
  2. Inspiratoire - les personnes ne peuvent pas respirer, car la lumière se rétrécit non seulement dans les bronches, mais également dans la trachée.
  3. Mixte - le type d'essoufflement le plus courant chez les personnes âgées lors de la marche. Une personne ne peut pas respirer et expirer normalement, plus souvent en raison d'une maladie cardiaque.

Sachant pourquoi une attaque se produit, il est difficile de respirer, vous devez faire face aux symptômes supplémentaires de ces attaques.

Symptomatologie

Si la dyspnée commence après le mouvement chez les personnes âgées, elle peut être reconnue par les symptômes caractéristiques:

  1. Cela devient une respiration fréquente et courte.
  2. Le rythme cardiaque augmente.
  3. Le pouls monte.
  4. Se sent étouffer.
  5. La respiration devient bruyante.
  6. La profondeur de la respiration change.

La difficulté à respirer dans la vieillesse apparaît dans différentes situations:

  1. En marchant - une attaque causée par le travail du coeur.
  2. Marcher dans les escaliers - indique une infection des poumons, survient lors d’un rhume.
  3. Être dans le froid - allergique au froid en raison d'une maladie pulmonaire.
  4. La nuit pendant le sommeil - parle de la stagnation de la musculature du coeur.

Si l’essoufflement des personnes âgées ne commence que lorsqu’on marche, il est alors nécessaire de déterminer les causes et d’utiliser ensuite le schéma de traitement approprié. Pour la thérapie, bien sûr, vous pouvez utiliser les méthodes traditionnelles, mais elles ne peuvent pas toujours faire face aux échecs chez les personnes âgées. L’autotraitement n’est pas recommandé, surtout en cas d’essoufflement grave.

Dangers possibles

La dyspnée résultant de la marche chez les personnes âgées peut être un symptôme très dangereux. Si une telle attaque se produit, alors vous devriez consulter un médecin. Il sera capable d'établir la pathogenèse, rassemblera des analyses pour déterminer les causes exactes. Comme il existe beaucoup de facteurs de dyspnée chez les personnes âgées, le traitement ne peut pas être effectué immédiatement. Si la cause est dans le coeur, le thérapeute dirige les personnes âgées vers un cardiologue.

Toutes les conséquences et complications de la dyspnée lors de la marche sont différentes, en fonction du diagnostic établi:

  1. État asthmatique - les effets de l'asthme, qui représentent un risque accru pour les personnes âgées. L'œdème pulmonaire survient à la suite d'expectorations épaisses, où commence l'hypoxie. Une personne âgée aura des convulsions non seulement en marchant, mais aussi au repos. La dyspnée est forte, complétée par une peau bleue. Il est nécessaire de fournir une ambulance, sinon la mort survient.
  2. Crise cardiaque - apparaît en cas de maladie cardiaque pour laquelle aucun traitement ne doit être effectué. Dans ce cas, le sang ne coule pas au cœur en quantité suffisante, il meurt. Une aide rapide évite la mort et les conséquences graves.
  3. L'insuffisance respiratoire est une pathologie chronique lorsque les échanges gazeux dans les poumons se modifient. Dans ce cas, il y aura un dysfonctionnement de tous les organes internes, même du cerveau. Chez les personnes âgées, il n’ya pas seulement un essoufflement en marchant, mais aussi des maux de tête fréquents.
  4. Pneumosclérose - tissus pulmonaires dont la pathologie est devenue connective. Plus la maladie se propage, plus l'évolution de la maladie est grave.
  5. Arrêt cardiaque brusque - apparaît lors d'une ischémie ou d'une défaillance d'un organe. Les pathologies cardiaques sont la principale cause de décès chez les personnes âgées.

Le traitement dépend des causes, et seul un médecin peut prescrire des médicaments et des remèdes traditionnels. À un âge avancé, les médicaments peuvent être mal tolérés, car les maladies chroniques dues au vieillissement sont plus fréquentes que chez les jeunes. Pour cette raison, les médicaments sont prescrits avec soin et strictement individuellement.

Traitement

Le traitement de la dyspnée chez les personnes âgées après la marche est prescrit exclusivement après le diagnostic. Si les mesures conservatrices ne donnent pas de résultat, le médecin peut vous prescrire une intervention chirurgicale.

Médicamenteux

Pour le traitement médical de la dyspnée chez les personnes âgées après la marche peut être utilisé de tels outils:

  1. Glycosides - préparations à base de plantes qui peuvent soutenir le travail du cœur, mais si vous les utilisez en petite dose, le taux accru est un poison. Utilisé pour améliorer les fonctions contractiles. Les préparations de l'action accumulative et sont utilisées depuis longtemps. Parmi les médicaments possibles, on a prescrit la digoxine, la strofantine.
  2. Diurétiques - Ces médicaments sont utilisés non seulement pour la dyspnée chez les personnes âgées qui marchent, mais également pour diverses maladies du cœur et des poumons, qui sont complétées par un œdème. Les médicaments vous permettent d'éliminer l'excès de liquide, conduisant à une pression normale. Parmi les médicaments efficaces émettent de l'hydrochlorothiazide, le furosémide. Les médicaments diurétiques sont recommandés pour utiliser une longue période dans une petite dose. Une dose excessive entraîne le développement de complications.
  3. Vasodilatateurs - renforcent le système vasculaire. Les vieilles parois vasculaires devenant fragiles, les médecins prescrivent souvent des médicaments pour soulager l'essoufflement en marchant et autres symptômes. Les médicaments renforcent et dilatent les vaisseaux sanguins. Dans de rares cas, la pression artérielle peut diminuer après la prise, ce qui aggrave la condition des personnes âgées. Les pilules efficaces incluent Isoket, Cardix, Apressin.
  4. Bronchodilatateurs - élargir la lumière dans les bronches. Certains médicaments suppriment une crise d'essoufflement en marchant chez le sujet âgé 5 minutes après l'ingestion. Pour le traitement prescrit salbutamol, fénotérol. Ils permettront non seulement de soulager l'essoufflement, mais également d'éliminer les spasmes.
  5. Les antibiotiques sont recommandés pour les lésions infectieuses du corps. Pour le traitement peut être utilisé Ciprofloxacine, Azithromycine.

En plus de l'utilisation des médicaments chez les personnes âgées souffrant d'essoufflement après une marche, des exercices de respiration doivent être effectués. Essayez d'inspirer avec l'abdomen pour améliorer le travail pulmonaire. Pour ce faire, prenez une profonde respiration avec le nez et expirez avec l'estomac. Immédiatement, cet exercice peut ne pas fonctionner, mais vous devez essayer.

Remèdes populaires

Pour supprimer l'essoufflement en marchant, il est recommandé d'utiliser des médicaments pour se débarrasser de la cause sous-jacente. Si les personnes âgées souffrent d'essoufflement à la suite d'émotions, de stress et d'autres causes physiologiques, vous pouvez utiliser des recettes de médecine traditionnelle. Les plus efficaces sont:

  1. Pour 500 ml de miel, ajoutez 5 têtes d'ail et du jus de 5 citrons. Laisser reposer et prendre 1 cuillère à soupe. 4 ases par jour pendant 2 mois. Après cela, l’essoufflement en marchant n’apparaîtra pas.
  2. Dans un verre d'eau bouillante, ajoutez 2 c. feuilles de bouleau écrasées et laisser pendant une heure pour insister. Filtrer la boisson, ajouter 1/3 c. soude et boire 1 cuillère à soupe. trois fois par jour avant les repas.
  3. Si la dyspnée lorsque vous marchez chez les personnes âgées est causée par le stress, vous devez utiliser un thé apaisant ordinaire à base de camomille, de mélisse et d'autres plantes pouvant détendre le système nerveux.
  4. Sortez une partition de noix, ajoutez 500 ml de vodka à une tasse et laissez reposer 14 jours. Boire un moyen de 3 c. 1 fois par jour, dilué dans de l'eau.
  5. Si les personnes âgées ont une maladie cardiaque, une insuffisance organique entraînant un essoufflement en marchant, ajoutez 1 cuillère à soupe pour 200 ml d'eau bouillante. Astragale de haricot, laisser pendant 2 heures et filtrer. Ajoutez 1 c. miel dans la boisson et boire avant les repas du matin et du soir.
  6. La décoction à base de feuilles de canneberge et de viburnum élimine la dyspnée causée par une maladie cardiaque chez les personnes âgées. Cet outil remplace le thé habituel.

Toute recette populaire doit être discutée avec le médecin avant utilisation, en particulier chez les personnes âgées.

Prévention

Résultats rapides pour tout type de traitement de la dyspnée chez les personnes âgées, possible avec l'utilisation de mesures préventives. Toutes les règles sont très simples:

  1. La première chose à faire dans la vieillesse est de contrôler les émotions, d’essayer de ne pas tomber dans des situations stressantes.
  2. Il est nécessaire de suivre toutes les règles d'un mode de vie sain. Il est important que les personnes âgées abandonnent le café, les cigarettes et l’alcool et se conforment aux règles de la nutrition. Dans ce cas, la dyspnée en marchant n'apparaîtra pas, et les maladies cardiaques et d'autres organes contourneront les gens.
  3. Dans la vieillesse, il est utile de pratiquer une activité physique minimale. Il suffira d’allumer la matinée de charge, de marche ou de course à pied. De ce fait, l’essoufflement commence à diminuer et la marche ou le jogging peuvent renforcer le cœur et d’autres systèmes.
  4. Contrôlez votre poids, car les kilos superflus sont la principale cause de maladies vasculaires et cardiaques. En conséquence, il n’ya pas seulement un essoufflement lors de la marche, mais aussi d’autres sensations désagréables.

La prévention peut consister à utiliser différents exercices de respiration, suffisants pour une utilisation quotidienne de 10 à 15 minutes. En cas de maladie ou de trouble du fonctionnement des organes ou d'autres systèmes, il est nécessaire de contacter les médecins rapidement, de manière à établir un diagnostic et à choisir un traitement.


En Savoir Plus Sur La Toux