Prévention des maladies broncho-pulmonaires

La prévention des maladies broncho-pulmonaires comprend les mesures suivantes. Tout d’abord, il faut commencer par améliorer le climat dans les locaux résidentiels, surtout si les maladies sont causées par des allergènes. Pas moins important est attribué à cette question de la nutrition. Le durcissement, qui ne se fait pas au jour le jour, ainsi que les aspects présentés ci-dessus, jouent un rôle important dans l'ensemble des mesures visant à prévenir ce groupe de maladies. Outre le facteur de systématique dans ce cas, vous devez adhérer au principe de la diminution progressive de la température, qui affecte le corps.

Vous pouvez commencer avec le fait de marcher pieds nus sur le sol pendant une demi-heure, en augmentant progressivement le temps. En outre, le durcissement local est une procédure de durcissement élémentaire qui consiste à se laver les mains, le visage, le cou et la poitrine plusieurs fois par jour à l’eau froide, pour ensuite se transformer progressivement en durcissement général. Nul besoin de craindre que la maladie inflammatoire prenne une nouvelle force et qu'un inhalateur soit nécessaire pour soulager l'acuité visuelle, bien au contraire, la mise au point correcte contribuera à la fois au renforcement général du corps et à sa capacité à résister aux maladies bronchiques et pulmonaires.

Le durcissement général est effectué comme suit. Soit il faut verser de l’eau froide en grande quantité sur le corps, soit envoyer un jet d’eau froide sur le corps. Cependant, dans ce dernier cas, vous devez faire attention, car la pression de l'eau n'est pas constante et l'eau peut devenir plus froide que prévu. En règle générale, vous devez effectuer un test d'eau avant la trempe, à l'aide d'un thermomètre. Vous devez commencer par de l'eau dont la température est de 12 degrés.

Rester à l'extérieur en grande quantité contribue également au fait que le compresseur d'inhalateur peut être utilisé aussi rarement que possible. En effet, ces promenades non seulement rehaussent le tonus général du corps, mais réduisent également le risque de contracter une infection par voie aérienne. Le fait de rester en plein air augmente l'efficacité de la combinaison du temps passé avec le ski. Trekking à la montagne ne sera pas moins efficace, puisque l'air a le pouvoir de guérir. La brise marine a également un effet favorable sur les organes respiratoires. Par conséquent, en combinaison avec les procédures solaires, elle constitue également un excellent moyen de prévention.

Traitement des symptômes prévention des maladies broncho-pulmonaires

Le rhume peut évoluer en une maladie des bronches et des poumons qui contribue à ce processus de neige fondante et de froid de l’automne. L'article examinera les symptômes du traitement, la prévention des maladies broncho-pulmonaires.

Les inflammations des bronches, de la trachée et des poumons commencent rarement soudainement. Des facteurs tels que les inflammations de la gorge, le rhume, la laryngite, parfois les inflammations du nasopharynx, de l'oreille y contribuent. Si le corps détecte la source de l'infection, il est important de l'éliminer, car micro-organismes susceptibles de se propager.

Les symptômes de la maladie peuvent commencer de manière aiguë, avec une forte fièvre, une mauvaise santé, des maux de tête, une sensation de fatigue, une perte de force. À l'examen, on entend une respiration sifflante, la respiration est difficile.

Lorsqu'on observe souvent une inflammation des organes respiratoires, une accumulation de mucus pouvant s'accumuler et se résorber difficilement est dangereuse, car le mucus est une accumulation de micro-organismes nuisibles qui causent la maladie, vous devez vous en débarrasser.

La toux est un réflexe qui aide à dégager les bronches et les poumons des expectorations nocives qui s'accumulent au cours d'une maladie.

Il est erroné de «couper» la toux à l'aide de médicaments antitussifs. Cela peut être fait avec une toux sèche, mais avec une toux grasse, cela aura des conséquences négatives, car les expectorations s'accumuleront et le processus de guérison sera retardé et provoquera des complications.

Le traitement des maladies broncho-pulmonaires vise à éliminer le processus inflammatoire, à détruire l'agent pathogène et à nettoyer les poumons de mucus. Dans les établissements médicaux, on utilise un traitement antibactérien, des expectorants, des procédures de réchauffement, des inhalations et des massages spéciaux.

À la maison, le traitement peut être effectué en utilisant des remèdes populaires qui aideront au traitement.

Gouttes contre la toux

Le jus de radis noir et le miel aideront à éliminer les expectorations. Pour faire le jus, il faut un gros fruit, le laver, le découper au centre. Au milieu versez le miel et laissez pendant plusieurs heures, le jus qui se forme prend 1 c. trois fois par jour.

Raifort au miel et citron

Le mélange de composants est connu pour aider à nettoyer les poumons du mucus, qui s'accumule au cours du processus inflammatoire.

L'origan

La plante a des propriétés expectorantes. Pour préparer le bouillon besoin de 1 cuillère à soupe. origan et litre d'eau bouillante. Plante verser de l'eau bouillante dans un thermos insister 2 heures pour prendre 50 ml 3 fois par jour.

Agents chauffants

En cas de toux, il est très efficace d’utiliser des procédures d’échauffement pour soulager l’inflammation et éliminer les expectorations. Parmi ces procédures, les compresses les plus efficaces.

Compresse aux pommes de terre

La façon la plus simple de cuire des pommes de terre en uniforme, de les écraser, de les mettre dans un sac en plastique, de les réchauffer dans la zone située entre les omoplates et d’envelopper un foulard chaud. Compressez pendant 1 heure. Ces packs sont mieux utilisés avant le coucher.

Compresse de farine de seigle

Farine, miel et vodka mélangés dans un bol pour faire un gâteau. Couvrir la pastille de la surface entre les omoplates, recouvrir de papier d'aluminium, de coton et d'une serviette, fixer la compresse avec un mouchoir.

Moutarde Compresse

½ cuillère à café de pommes de terre bouillies la moutarde, le mélange de miel et mettre en compresse, mettre du papier parchemin, de la laine de coton sur le dessus, fixer avec une serviette.

L'inhalation peut également être utilisée pour éliminer les expectorations. Ils sont efficaces avec les herbes médicinales, les pommes de terre et les sodas, car ils éliminent les expectorations.

Inhalation à base de plantes

Faire bouillir les branches de pin dans de l'eau bouillante et inhaler leur vapeur pendant plusieurs minutes. Après la procédure, allez au lit.

Inhalation avec soda et sel marin

Dans un bassin d'eau, placez le sel de mer et les sodas en 1 st.l. verser de l'eau bouillante et inhaler de la vapeur pendant plusieurs minutes.

Inhalez avec les pommes de terre bouillies, faites bouillir 1 pomme de terre dans un litre d'eau, quand les pommes de terre sont bouillies, écrasez-la, ne videz pas l'eau, ajoutez 1 c. soude et inhaler la vapeur pendant quelques minutes.

Les maladies des voies respiratoires supérieures et des maladies des oreilles, de la gorge et du nez, ainsi que de la cavité buccale, sont dangereuses à porter sur les pieds. Il est nécessaire d'éviter l'hypothermie, de manger plus de vitamine C et de boire suffisamment d'eau.

Prévention des maladies broncho-pulmonaires (BLZ)

Mémo pour les parents

Les complications fréquentes de la grippe et des ARVI sont des maladies broncho-pulmonaires (BLS), telles que la bronchite et la pneumonie. Ils peuvent apparaître à la suite d'un «rhume» non traité qui s'est propagé sur leurs pieds et qui est associé au fort effet des infections virales sur l'affaiblissement de l'immunité de l'enfant. Par conséquent, prenez toujours au sérieux la grippe et les ARVI, traitez jusqu'à la disparition complète des symptômes de la maladie.

Symptômes BLZ

La bronchite est une inflammation des parois bronchiques. La pneumonie est une inflammation des poumons eux-mêmes.

Dans la plupart des cas, ces maladies se manifestent par une forte fièvre, une toux invalidante, une faiblesse, une pâleur, un essoufflement, des écoulements d'expectorations jaune ou verte. Lorsque vous toussez - douleur à la poitrine, peut être des nausées et des vomissements. Les maladies bronchopulmonaires peuvent être accompagnées d'un écoulement nasal et d'une pharyngite (inflammation du pharynx), si elles se présentent sous la forme d'une maladie associée à la grippe et aux ARVI.

Les BLZ sont diagnostiqués par auscultation (écoute des poumons avec un phonendoscope), rayons X et tests de laboratoire sur le sang et les expectorations.

Prévention des maladies broncho-pulmonaires

Les mesures préventives visant à protéger les bronches et les poumons contre les maladies sont réduites à la prévention du rhume et des ARVI. La prévention des infections virales des voies respiratoires joue ici un rôle très important:

  • Observez l'hygiène. Lavez-vous les mains à l'eau et au savon aussi souvent que possible, surtout après avoir toussé ou éternué.
  • Couvrez-vous la bouche et le nez avec une serviette en papier lorsque vous toussez ou éternuez. Si vous n'avez pas de serviette, couvrez-la avec votre coude ou votre épaule, pas avec vos mains.
  • Restez à la maison si vous ou votre enfant avez une maladie, dans les 24 heures qui suivent l'abaissement de la température ou la disparition de ses symptômes. Pour prévenir la propagation du virus, l’étudiant malade doit rester à la maison.
  • Il est recommandé que les membres de la famille soient vaccinés contre la grippe saisonnière dès que le vaccin approprié est administré.
  • Lors d’une maladie grave due à la grippe et aux infections virales respiratoires aiguës, évitez de vous rendre au théâtre, au cinéma ou dans d’autres lieux fréquentés par de nombreuses foules.
  • Aux premiers signes de maladie respiratoire, vous devriez consulter un médecin.
    En plus:
  • Si l'enfant souffre d'une maladie chronique du nasopharynx, la prévention devrait commencer par l'élimination de la rhinite chronique, de l'amygdalite (inflammation des amygdales), de la pharyngite. Ces maladies contribuent au développement d'infections des voies respiratoires supérieures. Si elles ne sont pas traitées, les infections descendent plus bas et provoquent une bronchite aiguë et même une pneumonie.
  • Les dents malades et l’inflammation fréquente des gencives sont également des foyers d’infection.

Durcissement - la base de la prévention BLZ

Le durcissement, qui est effectué régulièrement, joue un rôle majeur dans l'ensemble des mesures visant à prévenir ce groupe de maladies. Outre le facteur de systématique dans ce cas, vous devez adhérer au principe de la diminution progressive de la température, qui affecte le corps.

Vous pouvez commencer par une simple promenade pieds nus sur le sol pendant une demi-heure, en augmentant progressivement le temps. En outre, les procédures de durcissement locales comprennent le durcissement local - se laver les mains, le visage, le cou et le thorax à l’eau froide plusieurs fois par jour.

Si le bébé marche avec des chaussettes, lui permettre de courir pieds nus pendant 15 à 20 minutes. En fin de compte, quelques heures par jour devraient être la norme.

L'air dans la pièce où se trouve l'enfant ne doit pas être trop sec ou trop humide.

Le durcissement total comprend la coulée. En règle générale, vous devez effectuer un test d'eau avant la trempe, à l'aide d'un thermomètre. Avant de commencer le durcissement général, vous devriez consulter votre médecin.

Être en plein air contribue également à durcir le corps. Marcher élève non seulement le tonus général du corps, mais réduit également le risque de contracter une infection aéroportée. L'efficacité de rester au grand air augmente si les promenades dans les bois et sur les skis y sont incluses. Trekking à la montagne ne sera pas moins efficace, puisque l'air a le pouvoir de guérir. Un excellent moyen de prévention - l'air marin associé aux procédés solaires.

Souviens toi! Un durcissement correctement effectué contribuera non seulement au renforcement général de l'organisme, mais renforcera également l'immunité avec une excellente occasion de résister aux maladies des bronches et des poumons.

Bonne santé à toi!

Centre de prévention médicale Arkhangelsk

Prévention des maladies broncho-pulmonaires

La prévention des maladies du système respiratoire dépend en grande partie de l'efficacité des mesures anti-épidémiques contre les maladies infectieuses les plus courantes (grippe, rougeole, coqueluche, etc.): vaccinations, mesures visant à isoler les malades et à limiter leur contact, à protéger les groupes d'enfants, etc. la propagation des maladies respiratoires aiguës assure une bonne ventilation de la chambre (appartement), le respect des règles de soins pour les patients qui sont à la maison.

Le rejet décisif des mauvaises habitudes (tabagisme, alcoolisme) est extrêmement important pour le maintien d'un système respiratoire en bonne santé. Les demi-mesures à cet égard ne sont pas très justifiées. L'hygiène de la pièce est également essentielle dans la prévention des maladies du système respiratoire. Dans une pièce mal ventilée, la concentration d'oxygène dans l'air diminue et la teneur en dioxyde de carbone augmente, et un séjour prolongé dans une pièce froide et humide contribue aux maladies des voies respiratoires supérieures. La condition optimale de l'air dans la pièce (température 18-20 °, humidité 60-80%) est obtenue avec ventilation répétée, chauffage de l'air froid, humidification avec des appareils spéciaux particulièrement sèches. Dormir utile avec un tableau ou ouvert à l'air frais.

Le geste respiratoire correct, qui consiste à réchauffer, à humidifier et à purifier suffisamment l’air lors du passage dans les voies respiratoires, est également une mesure importante pour prévenir les maladies du système respiratoire. La respiration doit être calme, régulière, rythmée, suffisamment profonde et se faire habituellement par le nez. S'il y a des obstacles dans les voies nasales (par exemple, la courbure de la cloison nasale, la croissance des végétations adénoïdes, etc.), il est nécessaire de les éliminer rapidement. Lors de la marche ou de l'exercice physique, il est nécessaire non seulement de maintenir le rythme respiratoire, mais aussi de le combiner correctement avec le rythme de mouvement des extrémités (inspirez par 2-3 étapes, expirez par 3-4 étapes). Il est particulièrement important de maintenir ce rapport tout en accélérant le pas de la marche et de la course. La perte de régularité et la régularité de la respiration entraînent une violation des échanges gazeux dans les poumons, l'apparition de fatigue, un essoufflement. Il est connu que la fréquence, la profondeur de la respiration, la séquence d'inhalation et d'expiration affectent le flux de sang vers les poumons (normalement entre 6 et 9 litres d'air traversant les poumons en 1 min., Représente environ 5 litres de sang). En cas de violation de l'acte de respiration, le débit sanguin peut diminuer, sa saturation en oxygène diminue. La formulation d'une respiration correcte est obtenue par des complexes spéciaux de gymnastique respiratoire. Pour exercer la respiration par le nez, vous pouvez recommander certains exercices.

La lutte contre la pollution atmosphérique est l’un des facteurs importants de la prévention des maladies pulmonaires. Il est vivement recommandé aux résidents des grandes villes d’aller dans les zones vertes du pays les week-ends avec randonnée, ski, vacances dans des zones au climat favorable.

La prévention de l'exacerbation des maladies inflammatoires chroniques des bronches et des poumons prévoit des exercices de respiration systématiques selon le schéma proposé par le médecin traitant, dans lequel le renforcement de l'expiration est atteint, le développement de la respiration abdominale. Mesures importantes pour augmenter la résistance du corps à l'infection. Une infection focalisée qui niche dans les sinus paranasaux, dans les amygdales, nécessite un traitement médical obligatoire, ainsi qu'un traitement persistant et patient.

Le durcissement systématique du corps et l'entraînement sont les mesures les plus efficaces contre les facteurs météorologiques défavorables, ainsi que contre les effets néfastes des locaux humides et froids.

Le durcissement devrait être progressif et durable. Il est particulièrement important de respecter ces principes en présence de maladies chroniques du système respiratoire (lors d'exacerbations aiguës, les procédures de modération sont contre-indiquées). Il existe un grand complexe de diverses activités de trempe: bains d’air, essuyage, baignade, etc. Lorsqu’ils y sont exposés, tous les systèmes et organes, en particulier les systèmes cardiovasculaire, respiratoire et nerveux, sont restructurés, ce qui garantit la résistance du corps aux facteurs de refroidissement. L'éducation physique a également le même objectif. Tout exercice physique contribue à renforcer le tonus musculaire, y compris les muscles respiratoires, un effet positif sur la circulation sanguine, le transfert de chaleur et, surtout, à augmenter la ventilation des poumons. La gymnastique thérapeutique attache une importance particulière à la prévention de la pneumonie dite stagnante en cas de lésions graves, de maladies des systèmes cardiovasculaire et nerveux, chez les patients en période postopératoire. Bien sûr, le bon choix d'exercice ne peut être fait que par un médecin.

Le développement d'une résistance de l'organisme à l'infection est joué par l'introduction d'une quantité suffisante de vitamines, en particulier de C (acide ascorbique). Une carence en vitamine C dans le régime alimentaire, qui coïncide avec des facteurs météorologiques défavorables au printemps, doit être reconstituée, comme recommandé par le médecin.

Dans la prévention et la réduction des maladies du système respiratoire, des examens préventifs approfondis de la population et des examens cliniques de certains groupes de personnes revêtent une grande importance.

Prévention

Les procédures préventives ont pour objectif principal de renforcer les défenses propres des organes du système respiratoire, ainsi que le système immunitaire. Une prévention complète et un examen préventif opportun dans la plupart des cas peuvent prévenir presque toutes les pathologies du système respiratoire.

Les mesures préventives sont les suivantes:

  • passer du temps à l'air frais tous les jours;
  • aération régulière de la pièce;
  • éviter les abus de tabac et d'alcool;
  • effectuer une gymnastique spéciale;
  • bonne respiration nasale;
  • élimination des infections chroniques: caries, amygdalite et autres.

L'inhalation ou l'aromathérapie peut servir de bon prophylactique. En cas d'inhalation, appliquer des décoctions d'herbes médicinales qui empêchent les infections bactériennes et infectieuses, soulagent l'inflammation et l'enflure.

On pense que le chlorophytum dans l'appartement est un agent prophylactique efficace, car il nettoie l'air des impuretés toxiques et nocives. Pour l’aromathérapie, utilisez les huiles essentielles de plantes médicinales: eucalyptus, pin, ylang-ylang et autres.

Prévention des maladies broncho-pulmonaires chroniques

Les maladies respiratoires constituent le groupe de maladies le plus répandu.

Les maladies respiratoires chroniques (LMA), les maladies du système circulatoire, le cancer et le diabète de type 2 figurent parmi les priorités de l’OMS, car ces groupes de maladies constituent plus de 50% de toutes les causes de décès prématuré de la population.

En Fédération de Russie, en 2011, plus de 24 millions de cas de LMA étaient enregistrés, selon les données concernant les demandes de soins médicaux parmi la population adulte, et 23,1% des maladies chroniques parmi elles.

Selon l'OMS, obtenue à partir d'une enquête auprès d'échantillons représentatifs de la population sur la base d'un questionnaire international et d'une spirométrie dans le cadre de l'enquête épidémiologique GARD (Alliance mondiale contre les maladies respiratoires chroniques), la LMA chronique constitue un problème de santé grave dans tous les pays du monde et leur prévalence augmente, en particulier dans les pays revenus faibles et moyens de la population.

Des maladies telles que l'asthme bronchique (BA), les maladies allergiques des voies respiratoires supérieures, les maladies pulmonaires obstructives chroniques (MPOC), les maladies pulmonaires professionnelles, le syndrome respiratoire lié au sommeil, l'hypertension artérielle pulmonaire peuvent être contrôlées dans les pays développés et en développement., grâce à un diagnostic précoce et à un traitement de qualité.

Dans le même temps, une partie importante des maladies chroniques du système respiratoire n'est pas diagnostiquée et, par conséquent, les patients ne reçoivent pas le traitement requis. Cela réduit la qualité de vie des patients, conduit à une invalidité temporaire et permanente et à un décès prématuré.

Données d'enquête provenant d'un échantillon de la population adulte du programme GARD (7 165 personnes âgées de 18 ans et plus), y compris une étude spirométrique (1 122 personnes), dans 12 régions de la Fédération de Russie en 2010-2011. confirmé la prévalence élevée de LMA chronique en Russie.

Dans la population étudiée, au moins un des symptômes de la LMA chronique (toux, expectorations, essoufflement) avait 39,7% des patients et ces trois symptômes - 6,8% des répondants. La présence de toux inquiètait environ 33,8% des patients et, dont 3 mois ou plus par an - 18,2%, la séparation des expectorations - 23,7% et 12,7%, respectivement. L'attaque de respiration sifflante dans la poitrine était dans le passé dans 25,7% des patients examinés et plus d'une fois dans 20,2% des patients, 23,6% des répondants avaient des symptômes de rhinite allergique.

La dyspnée inquiète 37,0% des répondants et 31,3% l’attribuent à la présence d’une maladie cardiaque ou pulmonaire. Dans le même temps, 25,5% des répondants ont indiqué qu'ils marchaient plus lentement que les personnes du même âge, arrêtaient lorsqu'ils marchaient à un rythme normal - 15,4%, après quelques minutes de marche - 8,4% et 3,1% des patients s'inquiétaient de la dyspnée lors de l'habillage.

Concernant la présence de BA, confirmée par un médecin, 6,9% des patients le savaient, bronchite chronique (CB) - 22,2% des patients, emphysème pulmonaire - 1,5%, maladie cardiaque - 26,9%. Dans le même temps, les maladies du cœur et des vaisseaux sanguins présentaient une corrélation positive avec les maladies chroniques du système respiratoire.

Parmi les patients chez qui une spirométrie a été réalisée, les signes cliniques de la MPOC ont été détectés par un pneumologue dans 23,8% des cas et par une BA - 19,0% des cas, et des modifications de la spirométrie - chez 4,9% et 4,1% des patients. En cas de respiration sifflante à la poitrine, seulement 15,7% des répondants ont pris le médicament.

Parmi les patients atteints de MPOC, les médicaments inhalés étaient régulièrement pris à 7,1% et, pour la prévention des exacerbations, à seulement 0,5% des patients. Ainsi, le niveau insuffisant de diagnostic de LAM chronique chez l’adulte s’est accompagné d’un traitement prescrit inopportun.

La prévention des maladies du système respiratoire est un principe fondamental dont la mise en œuvre dans les soins primaires peut arrêter la propagation du PDEC parmi la population de la Fédération de Russie. Selon l'état de santé, la présence de facteurs de risque pour la maladie ou une pathologie grave, deux types de prophylaxie peuvent être envisagés: primaire et secondaire.

Prévention primaire des maladies respiratoires

La prophylaxie primaire (médico-sociale, active) vise à prévenir le développement de maladies, en augmentant la résistance du corps aux effets de facteurs néfastes de l’environnement naturel, industriel et domestique. Parmi les facteurs de risque (RF) entraînant la survenue d'une LAM chronique chez l'adulte, les principaux facteurs sont le tabagisme, la pollution atmosphérique, la pollution atmosphérique industrielle sur les lieux de travail, la grippe et d'autres maladies virales respiratoires aiguës.

Dans les conditions de production de haute technologie, le tabagisme devient un agent plus agressif que la pollution de l'air et joue un rôle de premier plan dans le développement de ces maladies. L'importance des RF individuels n'est pas la même et dépend de la gravité et de la durée de chacun d'eux, ainsi que de leurs effets combinés.

Dans la mise en œuvre des tâches de prévention primaire, une place importante est occupée par les activités des institutions médicales, où le médecin généraliste surveille activement l’état des personnes en bonne santé par le biais d’examens préventifs et médicaux. Parallèlement, un questionnaire standard permet d'identifier les facteurs de risque et les symptômes des infections chroniques à faible risque, notamment l'asthme bronchique et les bronchopneumopathies chroniques obstructives, de mener une étude spirométrique pour clarifier le diagnostic et d'évaluer le degré de maîtrise de la maladie.

Dans les départements de prévention médicale (OMP) (salles de prévention médicale (ILC)) des établissements de soins de santé primaires, les patients reçoivent des recommandations individuelles et une formation aux rudiments d'un mode de vie sain (HLS), et une correction de la FR de la CIHF, y compris des maladies respiratoires chroniques, est productive, ce qui est productif pour leur santé. prévention, tant chez les personnes en bonne santé que chez les personnes malades.

Si un fumeur tousse périodiquement, a le souffle court en marchant vite, a déjà souffert d’une maladie pulmonaire aiguë, il est alors nécessaire de le diriger vers une étude spirométrique et de lui recommander de cesser de fumer, ce qui réduit considérablement le risque de développer une MPOC.

Pour la prévention primaire des maladies multifactorielles, telles que la BA et la BPCO, la formation d'un groupe de patients présentant des facteurs de risque d'infection à CHDI et de RF professionnel au cours de l'examen prophylactique de la population adulte revêt une importance particulière. Lors de la conduite de programmes éducatifs (écoles) pour les patients présentant un risque élevé de LMA chronique, la profession des participants doit être prise en compte, ce qui augmentera leur efficacité.

Les personnes en surpoids, les fumeurs nocifs au travail, qui souffrent plus souvent 2 fois par an d'infections virales respiratoires aiguës, dont la capacité de travail est réduite après plus de 3 semaines après l'apparition de la maladie et de symptômes respiratoires, ont un risque accru de développer des complications et un système respiratoire chronique. Ils ont besoin d'une vaccination annuelle contre la grippe et d'une prévention spécifique de l'infection à pneumocoque (niveau de preuve A).

Prévention secondaire des maladies respiratoires

La prévention secondaire est un ensemble de mesures visant à la détection précoce de la maladie, à son traitement correct et à l’élimination des facteurs de risque susmentionnés des maladies respiratoires chroniques qui, dans certaines conditions (stress, affaiblissement de l’immunité, surcharge sur les autres systèmes fonctionnels du corps) peuvent entraîner: l'apparition, l'exacerbation et la récurrence de la maladie.

Ainsi, une prévention secondaire efficace de la lombalgie chronique comprend des mesures de prévention primaire qui indiquent l’unité des activités de prévention dans le domaine de la protection de la santé.

La méthode la plus efficace de prévention secondaire est l’examen clinique, en tant que méthode complète de détection précoce de la maladie et d’observation dynamique ultérieure du patient avec traitement ciblé, récupération séquentielle rationnelle, prévention de la récidive, progression du processus de la maladie et de ses complications possibles, prévention de l’invalidité et développement de formes graves de la maladie, avec une capacité de travail soit perdu ou significativement limité.

La qualité de l'observation du dispensaire par le thérapeute des patients identifiés augmente avec l'utilisation d'un ensemble de méthodes de recherche: enquête standard sur la présence de RF, de symptômes respiratoires, de maladies antérieures, d'examens médicaux et de méthodes instrumentales - spirométrie, mesures de l'oxyde nitrique (NO) en tant que marqueur d'inflammation allergique des voies respiratoires et de monoxyde de carbone (CO) dans l'air expiré pour évaluer le tabagisme actif et passif.

Cela nous permet d’améliorer le diagnostic de la LAM chronique et d’évaluer efficacement la dynamique de l’état du patient au fil du temps. AUCUNE valeur

Attention!
Diagnostiquer et prescrire un traitement uniquement par un médecin avec une consultation à plein temps du patient.
Informations médicales et articles sur le traitement du cancer et la prévention des maladies des adultes et des enfants.
Cliniques et hôpitaux étrangers - traitement des tumeurs et réadaptation à l'étranger.
Lors de l'utilisation de matériaux du site - le lien actif est requis.

Maladies bronchopulmonaires

En règle générale, les maladies broncho-pulmonaires sont des complications après un rhume, une grippe ou une infection virale respiratoire aiguë. Ils proviennent également de l'ingestion d'un champignon dans le corps humain. Les plus courantes parmi elles, et ce n’est un secret pour personne, sont la pneumonie et la bronchite. Naturellement, une telle sensibilité aux maladies pulmonaires est également associée à de mauvaises conditions environnementales et à une immunité humaine affaiblie dans son ensemble.

Les symptômes des maladies bnoho-pulmonaires sont très vifs et reconnaissables:
- essoufflement, difficulté à respirer, toux sèche,
- pâleur de la peau,
- la sécrétion de crachats du jaune au vert,
- température élevée
- douleur à la poitrine en toussant,
- nausées et vomissements possibles.

Toutes les manifestations de la maladie doivent être traitées avec précaution, sans porter sur mes pieds le rhume apparemment insignifiant, consulter un médecin et traiter la maladie jusqu'au bout.

Naturellement, il y a aussi la prévention des maladies broncho-pulmonaires, qui ne peuvent en aucun cas être négligées. La prévention peut être effectuée à la maison en utilisant des remèdes populaires - il est toujours plus facile de se protéger d’une maladie que de guérir beaucoup de ses conséquences.
Les mesures préventives, tout d’abord, sont réduites à la prévention du rhume: grippe, ARVI, ORZ.
En outre, si vous ne souhaitez pas contracter de maladies broncho-pulmonaires, vous devez cesser de fumer car cela est extrêmement préjudiciable pour les poumons.
Les problèmes et les maladies de la cavité buccale, des dents, des gencives - peuvent également servir de catalyseur pour les maladies pulmonaires.
Il suffit de ne pas oublier le traitement sanitaire de la pièce. L'aération, le nettoyage humide constant, l'humidification de l'air auront un effet bénéfique sur l'état de vos poumons.

Sur notre site, vous pouvez lire des articles sur les principaux types de maladies broncho-pulmonaires, leurs symptômes et leur traitement par des remèdes populaires à la maison. En effet, les remèdes populaires ne sont souvent pas moins efficaces que le traitement médicamenteux. Dans tous les cas, l'option la plus appropriée serait de combiner les remèdes traditionnels et traditionnels.

Maladies du système broncho-pulmonaire chez les enfants - sanatoriums, climat, prévention

Malheureusement, un grand nombre d'enfants modernes souffrent systématiquement de diverses maladies du système respiratoire. Une telle tendance s'explique souvent par les prédispositions héréditaires, une immunité réduite en raison des conditions de croissance en serre, une nutrition insuffisante et des problèmes survenus à un âge précoce et même lors de l'accouchement. Tous ces facteurs peuvent provoquer le développement de maladies chroniques graves et simplement causer une morbidité fréquente. Ainsi, les médecins diagnostiquent souvent les maladies broncho-pulmonaires chez les enfants d'âges différents. Voyons si les sanatoriums sont indiqués pour un problème aussi urgent que le climat le requiert et voyons comment la prévention des maladies broncho-pulmonaires devrait être réalisée chez l'enfant.

Sanatoria pour les maladies broncho-pulmonaires

Le traitement en spa doit être considéré comme l'une des étapes des soins pédiatriques. Elle est réalisée au stade de l'évolution finale de la maladie - après la fin de la période aiguë de la maladie. Dans les maladies chroniques, ce traitement est effectué en période de rémission et aide à prévenir l’exacerbation de ces affections.

Aujourd'hui, les sanatoriums russes offrent leurs services aux enfants de trois à quatre ans. Et dans certaines institutions spécialisées est la thérapie des enfants d'un an. Un ticket pour le sanatorium peut être obtenu auprès de votre pédiatre du lieu de résidence.

Le traitement en sanatorium des maladies broncho-pulmonaires chez les enfants comprend plusieurs moyens d’influencer le corps de l’enfant. Cela inclut le traitement du climat (mer ou forêt) et l'utilisation de méthodes de balnéothérapie, phytothérapie, physiothérapie, thérapie par l'exercice, etc.

La spéléothérapie est considérée comme une méthode de traitement particulièrement utile dans les maladies broncho-pulmonaires - une méthode de traitement dans un microclimat de grottes de sel recréé artificiellement. Dans ce cas, l'enfant est à une température confortable et à une humidité appropriée. Un tel impact évite non seulement les complications et les exacerbations, mais renforce également l'immunité et possède des propriétés toniques.

Les effets de la physiothérapie se caractérisent également par des propriétés curatives remarquables: électrothérapie, UHF EP, magnétothérapie, photothérapie, ainsi que lumière polarisée, échographie et aéroinothérapie.

Si nous parlons du choix d'un sanatorium pour le traitement des maladies broncho-pulmonaires chez les enfants, il est préférable de consulter un pédiatre à ce sujet. Ces institutions peuvent être situées non loin du lieu de résidence - dans une pinède, près de plans d'eau, etc. Si possible, vous pouvez aller plus loin - dans un sanatorium en Crimée, dans le territoire de Krasnodar, etc.

Climat des maladies broncho-pulmonaires

Pour que le traitement et la prévention des maladies broncho-pulmonaires chez l’enfant soient couronnés de succès, il convient de veiller à ce qu’il se trouve dans un climat de mer, de forêt ou de montagne. L'air dans de telles conditions ne doit pas être très humide ni trop séché.

Un excellent choix serait le repos ou un traitement à la mer. Ainsi, l'air contient tous ces oligo-éléments, comme dans l'eau de mer, et, comme vous le savez, il est riche en presque tout le tableau périodique. De plus, cet air a une ionisation accrue, il contient beaucoup de brome, d'iode, de chlorure de sodium et d'autres substances. Dans l'air marin, il n'y a pas de bactéries, ainsi que de la poussière, c'est un moyen d'améliorer le métabolisme et d'augmenter le nombre de globules rouges.

Le climat forestier est également une source de nombreuses substances volatiles biologiquement actives capables d'améliorer l'activité mentale et la santé physique. De telles particules peuvent augmenter la quantité d'hémoglobine dans le sang, normaliser la fréquence du pouls et améliorer la ventilation pulmonaire. L’air des forêts est riche en phytoncides, qui inhibent efficacement la croissance et la reproduction de bactéries agressives. Dans les maladies du système respiratoire, le climat forestier est le premier outil thérapeutique.

La combinaison de plusieurs types de climat donne un effet remarquable: repos ou traitement dans une pinède proche de la mer, balades en montagne et en forêt.

Prévention des maladies broncho-pulmonaires chez les enfants

Pour éviter les maladies broncho-pulmonaires chez les bébés, vous devez vous engager dans la prévention de ces affections dès la naissance. Même les nouveau-nés n'ont pas besoin d'être ré-emmêlés, il est également important de procéder à un durcissement constant. À un âge précoce, la prévention de la morbidité implique l'allaitement prolongé.

Il est nécessaire de marcher plus souvent et plus longtemps dans la rue avec les enfants de tout âge - par temps de pluie, de givre et de vent. Mais en même temps, il est extrêmement important d'habiller les bébés en fonction des conditions météorologiques.

Afin de prévenir les maladies broncho-pulmonaires, il est également nécessaire de garantir un microclimat intérieur optimal. En effet, pendant la saison froide, les appareils de chauffage assèchent fortement l’air, ce qui provoque une sécheresse importante des muqueuses et réduit leur résistance naturelle aux virus et aux bactéries. Pour humidifier l'air, vous devez utiliser des dispositifs spéciaux. En outre, les parents doivent se rappeler que la température optimale dans une zone résidentielle est de dix-huit à vingt-deux degrés, pas plus.

Bien entendu, pour prévenir les affections broncho-pulmonaires, il est nécessaire de durcir l'enfant - de manière douce et systématique. Il est également important de fournir à votre bébé une alimentation complète et équilibrée, en nourrissant la ration avec une quantité importante de fruits et de légumes. Les avantages de la médecine traditionnelle seront également utilisés - décoctions de vitamines, tisanes, médicaments à base de plantes médicinales et moyens improvisés, etc.

Les méthodes d'aromathérapie peuvent être utilisées pour prévenir les maladies broncho-pulmonaires. L'utilisation de l'huile de citron, de pin, de lavande, de menthe, d'orange, d'arbre à thé, etc. est un merveilleux effet.

Les maladies bronchopulmonaires chez les enfants constituent un problème assez grave, mais leur développement peut être empêché. Un traitement approprié du climat et du sanatorium aidera à lutter efficacement contre les maladies déjà existantes.

Traitement populaire des broncho-pneumopathies

Pour faire face aux maladies broncho-pulmonaires chez les enfants peut être avec l'aide de la médecine traditionnelle, la pertinence de leur utilisation doit être discutée avec votre médecin.

En cas de bronchite aiguë, les guérisseurs vous conseillent donc de hacher cent grammes d’oignons plus petits. Versez-le avec cinquante grammes de sucre et laissez une nuit. Le matin, écrasez cette matière première avec un tolkushka, puis pressez le liquide obtenu à travers une gaze. Cette boisson, vous devez boire une cuillère à café pendant la journée.

L'utilisation d'aiguilles de pin ou d'épicéa ordinaires a également un effet thérapeutique remarquable sur la bronchite chez les enfants. Rincer, sécher et broyer ces matières premières. Cinq cuillerées à thé de la masse obtenue ne contiennent qu'un demi-litre d'eau bouillante. Insister sur le médicament pendant trois heures, après l'effort. Ajouter au bouillon filtré trois cents grammes de sucre et laisser bouillir à feu minimal jusqu'à épaississement. Ce médicament doit être pris à la cuillère à soupe cinq fois par jour.

Effet thérapeutique remarquable dans les maladies du système broncho-pulmonaire chez les enfants donne des médicaments à base de propolis. Les guérisseurs vous conseillent donc de préparer cinquante grammes de propolis naturelle, de la congeler et de la frotter sur un petit terochka (vous pouvez également écraser la propolis avec un couteau). Faites fondre trois cent milligrammes de beurre et versez-y de la propolis râpée. Faire tremper le médicament dans un bain-marie pendant vingt minutes, puis laisser refroidir et filtrer. Ce mélange doit être dissous dans le lait chaud en une cuillerée à thé. Donnez à l'enfant des médicaments prêts trois fois par jour pendant environ une demi-heure avant le repas.

Le remède au chocolat sera un excellent remède contre les maladies broncho-pulmonaires chez les enfants. Pour ce faire, vous devez faire défiler un demi-kilo d'aloès dans un hachoir à viande, mélanger avec un demi-kilo de graisse de porc cuite (vous pouvez également utiliser de la graisse de blaireau fondue). Ajouter au mélange une livre de chocolat haché et un kilo de miel. Chauffer le médicament dans un bain-marie à trente-cinq à quarante degrés pour que tous les ingrédients soient fondus. Mélanger la masse bien préparée et la prendre sur une cuillère à soupe trois fois par jour peu de temps avant le repas.

L'utilisation d'un médicament à base de lait à base d'oignon et d'ail procure également un effet curatif remarquable en cas de bronchite. Une douzaine d'oignons pelés et une tête d'ail brassent un litre de lait. Portez le produit à ébullition et faites-le bouillir au minimum jusqu'à ce que les légumes soient complètement ramollis. Ensuite, retirez le médicament du feu et égouttez-y, versez-y le jus de menthe, en adhérant à parts égales. Donnez la boisson finie aux enfants une cuillère à soupe.

Les remèdes populaires contribueront au traitement des maladies broncho-pulmonaires chez les enfants. Mais l'opportunité de leur utilisation doit être discutée avec votre médecin.

Aromathérapie pour les personnes âgées. Prévention des maladies broncho-pulmonaires.

Huile essentielle pour les personnes âgées. Aromathérapie en gérontologie. Traitement des maladies broncho-pulmonaires. Épidémies saisonnières. Prévention des maladies virales. Bronchite chronique Trachéite Angine de poitrine Pharyngite Améliorer l'immunité. Toux Rhinite

Pourquoi Essential Oil aide à résoudre les problèmes de respiration.

Le principal moyen de couler des huiles essentielles est la respiration. Les molécules d'arôme, par une respiration profonde, pénètrent dans les alvéoles des poumons, puis dans le flux sanguin et lymphatique et après deux heures, des traces d'huile essentielle peuvent être trouvées dans les cellules du foie, des reins, de la rate... C'est presque 20 fois plus rapide que si vous utilisiez l'huile essentielle à l'intérieur - par voie orale ou transdermique (à travers la peau) sous forme de compresse, de massage ou de bain. L'efficacité de l'huile essentielle est due non seulement à la vitesse de pénétration dans l'organisme, mais également aux paramètres des molécules d'huiles essentielles.

On sait que la magnitude du virus est comprise entre 0,1 et 0,5 micron. La taille de la molécule de l'huile essentielle doit être approximée par des paramètres de la molécule de virus. C'est un facteur décisif pour la victoire totale sur la maladie.

Les aromadiffuseurs sont des appareils à ultrasons pour la pulvérisation d'huiles essentielles dans l'air d'une pièce. Ils remplissent cette tâche. Ils cassent une goutte d'huile essentielle à la plus petite taille. Ainsi, l'arôme reste dans l'air beaucoup plus longtemps que l'arôme saturé de la lampe à parfum, où l'eau est utilisée.

L'appareil à ultrasons fonctionne sans eau, la goutte est cassée par les vibrations sortant de l'appareil. Il produit une goutte d'huile essentielle dont le goût est similaire aux paramètres des pores de la plante, c'est-à-dire tel qu'il se produit dans la nature. Avez-vous remarqué qu'en entrant dans la forêt, vous ne sentez pas les odeurs d'orage?... Dans la nature, les arômes sont subtils, subtils. acheter diffuseur d'arôme

Par exemple, V. V. Nikolaevsky, scientifique renommé dans le domaine de l’aromathérapie, note que les huiles essentielles de l’oignon, de l’ail et des conifères sont utilisées en quantités minimes et ont néanmoins un effet significatif sur le corps.

Immunité

Immunité * - capacité du corps à réagir aux infections et à l'introduction de corps étrangers. Le système immunitaire est constamment attaqué par divers virus, agents pathogènes et parasites. Dans la vieillesse, il s'affaiblit et la protection contre les maladies diminue. Le thymus ou le thymus (force vitale) est l’organe principal du système immunitaire. Il est situé dans la cavité thoracique supérieure au-dessus du cœur. Jusqu'à l'âge de 18 ans, le fer augmente, puis diminue progressivement avec l'âge. À l'âge de 70 ans, les défenses se tarissent.

Signes de diminution de l'activité du thymus.

  • Flétrissement de la peau,
  • La fragilité des ongles et des cheveux,
  • L'apparition d'un certain nombre de maladies des organes internes sous une forme chronique;
  • Ton et performance réduits.

Une personne devient sans défense contre les infections. Une maladie mineure peut devenir chronique. Par conséquent, il est essentiel de porter une attention particulière à l'immunité.

Huile essentielle affectant le thymus (thymus): pygmée, camphre, citron, mélisse et médicinal, romarin, thym, eucalyptus.

L'huile essentielle a la capacité de produire une immunoglobuline sécrétoire dans la cavité nasale. Grâce aux effets sur les systèmes nerveux, immunitaire et endocrinien, l'immunité est stimulée. En période d'épidémie saisonnière, l'aromathérapie peut réduire considérablement le risque de contracter la maladie chez une personne âgée.

Huile essentielle pour améliorer l'immunité: basilic, bois de rose (en particulier), arbre à thé, manuka, achillée millefeuille, bois de santal, camomille romaine et pharmaceutique, sapin, petitgrain, vétiver...

Manières d'utiliser l'aromathérapie pour les personnes âgées.

Respiratoire: Aromadifusor, lampe à parfum (salle d’assainissement), inhalation, pendant à parfum, parfum à l’huile.

Transdermal: compresses, bains aromatiques, aromathérapie.

Oral: bain de bouche.

Les épidémies sont saisonnières.

En période d'épidémie saisonnière, l'huile essentielle est presque indispensable pour la réhabilitation des locaux. Parfois, la pièce dans laquelle se trouve une personne âgée malade nécessite une attention particulière et une aération fréquente. Une aromatisation régulière (assainissement de la pièce) au moyen d'une lampe à parfum ou d'un diffuseur d'arôme assurera la victoire invisible des arômes sur les microorganismes, virus et bactéries biopathogènes. Les huiles essentielles créeront un confort et un environnement sûr, protégeront contre les infections virales et bactériennes.

Note:

  • Pour les personnes âgées, la prescription habituelle pour un adulte devrait être réduite de moitié ou de trois (en fonction de l’âge et de la condition de la personne).
  • Il est souhaitable que, lors de la rénovation de la pièce, une personne âgée ne soit pas présente dans la pièce.

L'huile est idéale pour la réhabilitation: arbre à thé, nayoli, kayaputa, eucalyptus, myrte, genévrier, sapin, épinette et pin.

Huiles chauffantes: sapin, pin, poivre noir, genièvre, gingembre, baies, cannelle, cassia, cèdre, thym et thym (N'oubliez pas que presque toutes les huiles de chauffage peuvent affecter la tension artérielle. O. SH.) >>

Les mouvements des personnes âgées sont sévèrement limités. Dehors, par temps froid, ils se déplacent lentement et des engelures au niveau des membres ou du visage peuvent survenir.

Huile essentielle contre les engelures: citron, lavande, rose géranium.

Méthode: Au préalable, ajoutez de l'huile dans de l'eau à la température ambiante et plongez-y les mains ou les pieds. Une compresse peut être appliquée sur le visage. Pour ce faire, plongez le chiffon dans l'eau avec de l'huile et appliquez-le à l'endroit des engelures.

Nez qui coule Rhinite Sinusite. Sinusite

En raison de la capacité de l'huile essentielle à resserrer les vaisseaux sanguins, vous pouvez rapidement vous débarrasser du nez bouché. L'arôme favorise la sortie du mucus et facilite grandement la respiration. L'utilisation d'huile grasse naturelle aidera à empêcher les virus de pénétrer dans la muqueuse nasale.

Huile essentielle pour la rhinite: bergamote, arbre à thé, eucalyptus, lavande, hysope, menthe poivrée ou japonaise.

Maux de gorge. Le stade initial.

Au premier signe d'un mal de gorge, une procédure simple suffit. En microdoses, il est utile de dissoudre littéralement 1 goutte d'huile essentielle diluée à base d'huile comestible grasse.

Proportions: 0,5 cuillère à café d'huile végétale - 1 goutte d'huile essentielle. Avaler n'est pas nécessaire. Il suffit de le tenir dans la bouche. Cette procédure simple va soulager la maladie. L'essentiel est de le faire immédiatement, jusqu'à ce que les bactéries se soient installées, comme s'il ne s'agissait pas d'invités, dans votre corps.

Huile essentielle d'angor: sapin, arbre à thé, myrte, camomille romaine ou pharmacie.

La chaleur Haute température

Dans la vieillesse, la température est tout aussi dangereuse que dans n'importe quel autre, pour le moins. Vous ne devriez pas le réduire si l’échelle du thermomètre n’est pas supérieure à 38ºC. Si la température a augmenté, vous pouvez appliquer un mélange avec de l'huile essentielle de citron, citron vert, lavande ou menthe japonaise. Ces huiles à l'énergie froide (surtout la menthe). Ils vont rapidement réduire la chaleur.

Méthode: Versez de l'eau dans le récipient à la température ambiante ou légèrement plus chaude que la température. Goutte à goutte 2-3 gouttes d'huile essentielle et essuyez votre parent. Puis enveloppez-le avec une couverture. La chaleur devrait diminuer dans 10-15 minutes. Rappelez-vous que l'huile ne devrait pas avoir d'effets secondaires.

Bronchite chronique

La bronchite chronique résulte d'une bronchite négligée ou d'une immunité affaiblie. Cela peut être dû à des rhumes fréquents, à un mode de vie fermé et sédentaire, à un espace limité et au manque d'air frais. La bronchite chronique est dangereuse car elle peut entraîner le développement de l'emphysème, de la bronchectasie et de la pneumonie.

Le traitement de la bronchite chez les personnes âgées devrait être complet. L'aromathérapie est une aide, pas le seul outil.

Huiles essentielles recommandées: basilic, romarin, menthe poivrée et menthe japonaise, citron, lavande, eucalyptus, sapin, absinthe tauride, sauge sclarée et médicinale, théier, manuka, kayaput, encens, hysope, santal, pin, bergamote, etc.

Moyens d’influence: Inhalations, aromakulon, parfums aromatiques, massage aromathérapie de la région du cou, des compresses.

Trachéite

La trachéite * est une inflammation de la membrane muqueuse des voies respiratoires.

Causes de la maladie:

  • maladie infectieuse
  • hypothermie

L'huile essentielle est recommandée: sapin, pin, myrte, baies de genièvre, cèdre de l'Atlas, genévrier vierge, lavande, lavande groseille, romarin, sauge sclarée.

Pharyngite

La pharyngite est une inflammation de la membrane muqueuse de la gorge.

Causes - grippe, ORVI, hypothermie, poussière. Le développement de la pharyngite chronique contribue à l'amygdalite, aux caries dentaires, aux maladies cardiaques, aux poumons, au foie.

Les huiles essentielles sont recommandées: lavande, kayaput, sapin, naioli, arbre à thé, eucalyptus, genévrier, cèdre satiné, sauge.

Angine de poitrine

L'angine * est une inflammation des amygdales. La maladie est aggravée par une douleur dans la gorge lors de la déglutition.

En guise de premiers soins, les amygdales sont enduites d'huile essentielle pure.

Huile essentielle pouvant être appliquée pure sur les muqueuses: arbre à thé, manuka, camomille romaine et pharmacie, lavande.

Compresser pendant 20 minutes avec un ratio 1: 1 d'huile essentielle et végétale diluée. Il est nécessaire de frotter la poitrine, le dos, les pieds avec du sapin huilé.

Inhalation avec huile essentielle.

Huile essentielle recommandée: lavande, arbre à thé, eucalyptus, basilic, hysope, myrte, camomille, romain ou pharmacie

L'inhalation d'huile de fenouil, d'encens, de santal, de pin, de marjolaine, de basilic, d'eucalyptus, d'arbre à thé, de bois de rose aidera à soulager la toux.

Toux sèche: ylang-ylang, cardamome, citronnelle, mélisse, carottes à graines, palmarose, bois de rose, bois de santal.

Toux humide: amiris, bergamote, vétiver, origan, hysope, kayaput, cyprès, encens, marjolaine, manuka, myrte, genévrier, sapin, pin, sauge.

Méthode: Inhalation de vapeur, aromatisation de la pièce, bain aromatique, massage, massage aromatique.

Toux au caramel:

  • Miel - 5 cuillères à soupe. Si vous êtes allergique au miel, remplacez-le par du sirop de sucre.

N'importe laquelle des huiles essentielles:

  • Camomille Romaine - 4 gouttes
  • Menthe poivrée - 2 gouttes
  • Eucalyptus - 3 gouttes
  • Myrte - 4 gouttes

Faites fondre le miel, puis faites-le bouillir sur un feu très lent. Ou faites des bonbons avec de l'eau. 3 cuillères à soupe de sucre - 1 eau de thé. Tout doit être fait rapidement, sinon toute l'huile s'évaporera. Dans l'huile végétale, gouttez l'huile essentielle. Une fois que le caramel est devenu doré, retirez du feu, laissez refroidir pendant un moment, versez l’huile parfumée dessus et versez le mélange sur le parchemin ou le film plastique qui a été huilé. Couvrir étroitement avec du papier d'aluminium. Après refroidissement, couper en petits morceaux. Utiliser dans les 3 jours.

Remarque: les sucettes conviennent aux diabétiques.

  • eucalyptus - 2 gouttes
  • arbre à thé - 1 goutte
  • lavande - 2 gouttes

Dissoudre dans une cuillère à café d'huile végétale. Massage du dos et de la poitrine.

  • eucalyptus 2 gouttes
  • lavande 2 gouttes
  • arbre à thé 1 goutte

Dissoudre dans une cuillère à soupe d'huile végétale. Lubrifier le cou, les amygdales, les coudes et les genoux et les aines 1 à 2 fois par jour.

  • eucalyptus - 2 gouttes
  • citron - 2 gouttes

Un litre d'eau chaude, mais pas bouillante. Inhalation pendant 10 minutes, une fois par jour, les yeux fermés. Respirez par la bouche.

  • eucalyptus - 3 gouttes
  • thym - 2 gouttes

Dissoudre dans une cuillère à soupe d'huile végétale. Masser la poitrine une fois par jour.

  • camomille - 1 goutte
  • eucalyptus - 1 goutte

Un litre d'eau chaude, mais pas bouillante. Inhalation pendant 10 minutes, les yeux fermés, une fois par jour. Respirez par la bouche.

  • arbre à thé -1 goutte
  • eucalyptus - 2 gouttes
  • lavande - 2 gouttes

Dissoudre dans une cuillère à soupe d'huile végétale. Masser la poitrine et le cou une fois par jour.

♥ toux humide avec expectorations.

  • eucalyptus - 2 gouttes
  • thym - 1 goutte
  • arbre à thé - 1 goutte

Dissoudre dans un litre d’eau chaude mais non bouillante. Inhalation pendant 10 minutes avec les yeux fermés, une fois par jour. Respirez par la bouche.

  • eucalyptus - 1 goutte
  • arbre à thé - 1 goutte

Dissoudre dans un litre d’eau chaude mais non bouillante. Inhalation pendant 10 minutes à la vapeur avec les yeux fermés, respirez par la bouche.

  • arbre à thé - 1 goutte
  • eucalyptus 2 - gouttes
  • lavande 2 gouttes

Dissoudre dans une cuillère à soupe d'huile végétale. Masser la poitrine et le cou une fois par jour.

Aromatisation (sanation) de la pièce.

  • arbre à thé - 4 gouttes
  • eucalyptus - 2 gouttes
  • thym - 2 gouttes

L'aromatisation des locaux est effectuée deux fois par jour à des fins de réhabilitation.

  • arbre à thé - 2 gouttes
  • eucalyptus 2 - gouttes
  • lavande - 3 gouttes

Dissoudre dans une cuillère à soupe d'huile végétale. Lubrifiez le visage, le cou et la poitrine deux fois par jour.

  • camomille - 1 goutte
  • lavande - 2 gouttes
  • géranium - 1 goutte

Dissoudre dans un litre d’eau chaude mais non bouillante. Inhalation une fois par jour pendant 10 minutes au-dessus de la vapeur avec les yeux fermés, respirez par la bouche.

  • romarin - 2 gouttes
  • thym - 1 goutte
  • menthe poivrée - 1 goutte

Dissoudre dans un litre d'eau chaude. Inhalation de vapeur pendant 10 minutes une fois par jour, les yeux fermés. Respirez par le nez.

  • romarin - 2 gouttes
  • arbre à thé - 1 goutte
  • eucalyptus - 1 goutte

Dissoudre dans une cuillère à café d'huile végétale. Massez le front, la région des sinus maxillaires une fois par jour.

  • thym - 2 gouttes
  • arbre à thé - 2 gouttes
  • Clou de girofle - 1 goutte
  • citron - 3 gouttes

Dissoudre dans 100 grammes de kéfir ou de yogourt. Dissoudre dans le bain avec de l'eau tiède. Salle de bain partagée pendant 15 minutes une fois par jour.

  • thym - 1 goutte
  • menthe poivrée - 1 goutte
  • eucalyptus - 1 goutte

Dissoudre dans un litre d’eau chaude mais non bouillante. Inhalation de vapeur pendant 10 minutes, une fois par jour, les yeux fermés, respirez par la bouche.

  • citron - 1 goutte
  • eucalyptus - 2 gouttes
  • romarin - 1 goutte

Dissoudre dans une cuillère à café d'huile végétale. Massez le dos, le cou et la poitrine une fois par jour.


En Savoir Plus Sur La Toux