Odeur aiguë: causes et traitement

Le parfum de vos fleurs préférées et de votre herbe fraîchement coupée, l’arôme d’une cuisine délicieuse et d’un café riche - ces mots seuls font rappeler à une personne des odeurs agréables et pas trop. Sentir semble si familier et naturel qu'il est difficile à imaginer: cela peut aussi devenir un réel problème et nécessiter l'intervention de médecins. Les troubles pathologiques, hélas, sont assez fréquents. Quelles sont les causes des modifications du sens de l'odorat, comment cela se manifeste-t-il et est-il possible de se débarrasser de "l'instinct du chien"?

Un peu de terminologie

Odeur - la capacité d'une personne à percevoir et à mémoriser les odeurs, l'un des cinq types de sensibilité. L'analyseur, qui reconnaît les informations entrantes, est représenté par trois sections: périphérique, conducteur et centrale. La périphérie comprend des récepteurs - les cellules responsables de la «collecte de données» et situées dans les sinus paranasaux. Chez l'homme, il y en a un peu moins de 10 millions. Chez les animaux, ils sont beaucoup plus nombreux: par exemple, chez les chiens de cellules sensibles similaires, plus de 200 millions! Le conducteur est le nerf olfactif, se terminant par une partie spéciale du cerveau - le bulbe olfactif. La division centrale est située dans le cortex de la partie inférieure des lobes temporaux et frontaux des hémisphères cérébraux.

Il existe cinq principaux types de pathologie de la perception de l'odorat:

  1. Hyperosmie - sensibilité aiguë.
  2. Hyposmia - faible sens de l'odorat.
  3. L'anosmie est l'incapacité de percevoir les odeurs en général.
  4. Parosmia - une déformation des informations reçues, une sorte d'hallucinations du parfum.
  5. Kakosmia est un sentiment constant de puanteur.

En conséquence, les symptômes, les causes et les méthodes de traitement sont radicalement différents pour chacune de ces conditions.

L'hyperosmie la plus courante, accompagnée d'une perception douloureuse et excessive des odeurs.

Symptômes de pathologie

À propos de l'hyperosmie, vous pouvez dire: "Et l'odeur, comme un chien", est si prononcée et lumineuse que toutes les odeurs qui entourent une personne. Le patient est capable de sentir les saveurs qui sont indiscernables pour les personnes ayant un sens de l'odorat normal, même à une distance convenable. Il semble qu'une telle "superpuissance" devrait plaire à la personne en lui donnant la possibilité de sentir ce qui est inaccessible aux autres.

Cependant, dans la plupart des cas, l’acquisition d’un sens de l’odorat accru devient une véritable source de problèmes:

  • mal de tête;
  • la migraine;
  • des vertiges;
  • douleur dans les sinus;
  • violations du travail de certains organes internes;
  • instabilité émotionnelle;
  • troubles mentaux.

Au lieu d'un «cadeau» étonnant, le patient reçoit un état d'irritabilité éternelle, de dépression, le désir de se boucher le nez et de se cacher dans une chambre stérile.

A qui la faute?

Il existe deux types principaux de dysfonctionnement olfactif:

  1. Type respiratoire ou conducteur associé à des modifications du processus de respiration et du passage de l'air à travers la cavité nasale.
  2. De type sensorineural ou perceptuel, en raison de problèmes liés à l'analyseur olfactif conducteur et central.

Les violations causées par des problèmes respiratoires peuvent être déclenchées par des maladies aiguës aiguës impliquant le nasopharynx, des lésions des voies respiratoires.

En outre, une sensibilité accrue aux odeurs peut entraîner une utilisation à long terme de certains médicaments, en particulier si leur réception est irrationnelle.

Les causes les plus courantes d’odorat accru résident dans les états inhérents au type neurosensoriel:

  • l'hystérie;
  • maladie mentale;
  • la neurasthénie;
  • sclérose en plaques;
  • la migraine;
  • l'hyperthyroïdie;
  • lésions cérébrales oncologiques.

Souvent, le blâme est un changement des niveaux hormonaux. La plupart du temps, la restructuration du corps ayant lieu pendant la grossesse, la cause la plus courante d'exacerbation de l'odorat chez les femmes est le port du fœtus. Dans le même temps, l'hyperosmie ne se manifeste pas «dans toute sa splendeur», mais en partie: le niveau de sensibilité à certaines odeurs, souvent très agréable ou au contraire mal aimé de la future mère, augmente.

Que faire avec ça?

Le diagnostic d'hyperosmie est posé sur la base d'un examen visuel de la cavité nasale par un praticien ORL à l'aide d'un miroir, ce qui permet d'estimer la largeur de la zone olfactive, et de ces tests spéciaux d'odorat. De plus, la consultation d'un neurologue et d'un psychiatre est nécessaire.

Comme le parfum aggravé dans un très grand nombre de cas devient une conséquence, la recherche du véritable coupable, la cause première, est considérée comme le point clé de la thérapie.

Si la pathologie a été provoquée par une inflammation infectieuse des voies respiratoires et du nasopharynx, un traitement de renforcement général visant à restaurer les fonctions respiratoires dès que possible et à assurer une circulation d'air normale dans les sinus est alors réalisé. Les maladies chroniques, telles que la sinusite ou les formations kystiques, sont soumises à un traitement conservateur ou radical.

Dans les cas où les problèmes sont dus à une instabilité mentale et à des maladies de nature neurologique, un schéma de traitement de la toxicomanie efficace est sélectionné, qui comprend des sédatifs, des médicaments psychotropes et des méthodes d’influence sur le contexte psycho-émotionnel. L’aide de neurologues et de psychiatres est nécessaire.

En cas de troubles hormonaux, principalement d'hyperthyroïdie, un traitement approprié est prescrit. Les tactiques conservatrices incluent l’utilisation de médicaments spéciaux contribuant à la destruction des hormones produites par la glande thyroïde. Une approche radicale est l’exposition à l’iode radioactif ou à la chirurgie.

Les femmes enceintes de la période d'hyperosmie doivent éviter les sources d'arômes vifs: plats épicés, lieux encombrés, nouveaux produits cosmétiques, etc.

En cas d'hyperosmie sévère, provoquant des douleurs, des migraines et d'autres conséquences désagréables, un blocage peut être établi. Pour ce faire, une solution de novocaïne est introduite dans la cavité nasale. Avant le blocage, les muqueuses sont anesthésiées avec du dikain ou un autre moyen similaire. La procédure est effectuée à la fois dans des conditions stationnaires et sur une base ambulatoire. Dans tous les cas, dans les 30 premières minutes qui suivent l’injection de la solution, le patient doit être placé sous la surveillance d’un spécialiste en cas de réaction allergique et de faible tolérance au médicament.

L'aide des gens

Comme pour d’autres maladies, il existe une douzaine de recettes populaires pour le traitement des "instincts" aigus. Les bases utilisées pour les onguents, les teintures à usage externe et les mélanges pour ingestion sont des composants utilisés tels que le miel, le sarrasin, diverses herbes, l'écorce et le feuillage des arbres.

Malheureusement, l'efficacité de telles recettes n'a pas encore pu être prouvée, mais de nombreuses personnes souffrant d'hyperosmie continuent à s'auto-soigner.

Les patients qui décident de recourir à des méthodes populaires doivent savoir que de telles tactiques peuvent causer des dommages importants. Il peut y avoir des réactions allergiques imprévisibles, une augmentation du sens de l'odorat ou sa perte totale, une inflammation du nasopharynx, des troubles gastro-intestinaux et d'autres états extrêmement indésirables.

Odeur aiguisée? Les raisons devraient chercher un médecin. Non seulement l'efficacité du traitement, mais aussi la rapidité d'apparition d'un effet positif dépendent du diagnostic correct. Par conséquent, lorsque vous améliorez l'odorat, vous ne devez pas essayer de vous couvrir le nez avec un mouchoir, d'utiliser des potions douteuses ou de vous rendre à l'hôpital dans l'espoir d'une guérison spontanée. L'assistance médicale fournie en temps opportun augmente les chances de guérison rapide à plusieurs reprises.

Hyperosmie: causes principales, manifestations, méthodes de traitement

L'hyperosmie est une affection accompagnée d'une aggravation douloureuse de l'odorat. Ce dernier est nécessaire pour que l'homme puisse distinguer la diversité des odeurs. Les récepteurs récepteurs sont situés dans la cavité nasale. L'impulsion de la périphérie est transmise au cerveau. Le changement peut être une aggravation ou, au contraire, une diminution du sens de l'odorat. Considérez les caractéristiques principales.

Pourquoi le sens de l'odorat est-il aggravé?

Une sensibilité accrue à différentes odeurs peut survenir pour plusieurs raisons. Il y a les groupes suivants:

  1. Physiologique. Associé à des changements corporels pouvant conduire à un tel état. Cela prend un peu de temps.
  2. Congénitale En raison de la défaite du nez.
  3. Inflammatoire. Se lever avec le développement du processus pathologique dans la membrane muqueuse.
  4. Neurologique. Associé au travail du nerf olfactif. Également dans ce groupe comprend les dommages au cerveau, les hémorragies. De plus, cela inclut les troubles de la personnalité du type de la schizophrénie, l'hystérie de n'importe quelle genèse.

Dans des conditions normales de fonctionnement du corps, un sens élevé de l’odorat se forme le plus souvent chez la femme. Associé à des changements hormonaux. Cela peut se produire pendant les règles, la grossesse. Dans ces positions, des modifications physiologiques se produisent dans le fond hormonal, ce qui peut être à l'origine du développement de l'hyperosmie.

Le second groupe de causes est associé à des pathologies congénitales et acquises. Une partie de l'état mène à la formation d'aggravation. Ceux-ci comprennent:

  1. La courbure du septum nasal. Il peut survenir à la fois pendant la vie, après une fracture et lors de la découverte d'une atteinte congénitale Souvent, cette cause peut conduire à une hyposmie.
  2. Les inflammations Processus chroniques dans la cavité nasale, se formant souvent chez les enfants. Une exacerbation survient généralement avec les végétations adénoïdes, la rhinite. Une exacerbation prononcée peut survenir avec le développement d'un ARVI ou d'une grippe. Avec ces dernières maladies, une douleur aiguë dans la cavité nasale est possible.

Le dernier groupe de causes comprend les manifestations neurologiques. Souvent, une modification de l'odorat survient après un traumatisme ou sur le fond d'une hémorragie cérébrale. Dans ce cas, le parfum peut également être réduit. Le développement dans une situation donnée est directement lié à la cause.

L'odorat peut augmenter lorsque plusieurs drogues sont prises. Avant d'utiliser la pilule doit être familiarisé avec les effets secondaires. Avec le développement de l'hyperosmie sur le fond du traitement devrait abandonner l'utilisation de médicaments et consulter un médecin.

Comment manifesté et ce qui est accompagné

Le développement de l'exacerbation olfactive chez les femmes, comme mentionné ci-dessus, est associé à des changements hormonaux. L'hyperosmie fait référence à des symptômes indiquant la présence dans le corps de toute pathologie. Ce sont souvent des raisons inflammatoires ou physiologiques, s'il s'agit d'une femme. En plus des changements d'odeur, un certain nombre de symptômes supplémentaires peuvent souvent apparaître:

  • maux de tête;
  • augmentation de la température;
  • sensations douloureuses;
  • la présence d'écoulement de la cavité nasale;
  • des vertiges.

L'aggravation ne se produit pas sur toutes les odeurs. Les femmes ne peuvent répondre qu'à certains parfums. C'est généralement du parfum ou des produits chimiques. Une telle exacerbation peut provoquer une sensation d'irritation dans la cavité nasale, des éternuements.

Chez les enfants, ce symptôme est souvent accompagné d'un certain nombre d'autres signes. Ceux-ci incluent la fièvre, la somnolence, le malaise, la toux.

Les plaintes concernant les changements d’odorat sont les plaintes des hommes. Dans le corps de la femme, les altérations hormonales se produisent plus souvent et sont donc plus susceptibles de développer une hyperosmie.

Hyperosmie en tant que problème neurologique

Cette affection s'accompagne souvent de plusieurs pathologies associées à des modifications du travail du système nerveux. Nous parlons de processus qui peuvent affecter le nerf olfactif, l'analyseur, d'autres structures sous-corticales et corticales. Les raisons incluent:

  • la présence de tumeurs;
  • névrose;
  • une histoire de blessure crânienne;
  • hémorragie.

L'hyperosmie peut également être formée pour un certain nombre d'autres raisons. Cela se produit souvent en oncologie ou en cas de blessure. Dans ce cas, en plus des changements d'odeur, il y aura d'autres signes. Ceux-ci comprennent:

  • mal de tête aigu;
  • des vertiges;
  • perte de conscience;
  • insuffisance respiratoire.

Tout cela peut conduire au développement de l'hyperosmie. Par conséquent, il est important de contacter l’hôpital rapidement pour obtenir de l’aide.

Que faire et qui contacter

La question du diagnostic reste l’un des plus importants. Si le sens de l'odorat change radicalement, une douleur supplémentaire apparaît, cela vaut la peine de consulter le médecin ORL. Ce spécialiste étudie en profondeur les problèmes dans ce domaine et aidera toujours à fournir l'assistance et le diagnostic nécessaires.

Si l'odeur s'est aggravée, une visite chez le médecin ne devrait pas être différée trop longtemps. Il est conseillé d'appliquer dans quelques jours. Particulièrement important avec un changement brutal et douloureux. Lors de la première réception, une inspection est effectuée et d'autres plaintes sont clarifiées. Dans certains cas, vous devrez peut-être subir une série d'examens supplémentaires.

Comment traiter l'exacerbation de l'odorat

Le traitement est effectué sur la base des résultats de la recherche. Une condition préalable est d'identifier précisément les causes du développement d'un tel symptôme. À l'élimination, il y aura une restauration des violations de la fonction olfactive. À l'exception des changements physiologiques chez les femmes. Dans ce cas, vous pouvez vous en tirer avec les méthodes habituelles de traitement. Pour le diagnostic peut être attribué:

  • analyses de sang et d'urine;
  • IRM du cerveau;
  • examen de la cavité nasale;
  • analyses biochimiques;
  • Examens aux rayons X.

La liste dépendra directement de la raison prévue. En fonction de cela variera la liste des médicaments. Pour cette raison, l'automédication est interdite, car cela ne peut qu'aggraver le processus pathologique survenu. Schéma approximatif:

  1. En présence d'un processus inflammatoire, des hydratants locaux peuvent être utilisés. Les antibiotiques et les antiviraux sont utilisés pour lutter contre les infections respiratoires.
  2. Causes neurologiques. Dans ce cas, le traitement est choisi en fonction de l'état du patient, de sa maladie principale.

Toute cause identifiée est en cours de traitement. S'il n'est pas possible d'éliminer l'hyperosmie avec des médicaments, faites appel à différentes méthodes chirurgicales.

L'hyperosmie peut devenir permanente sans traitement adéquat.

Hyperosmie chez les femmes

L'exacerbation olfactive se développe chez la femme enceinte. La perception de nombreuses odeurs augmente. Habituellement, cela concerne les odeurs de chimie, de parfum, d’autres produits cosmétiques. Cela peut souvent être agaçant et provoquer des éternuements. De tels changements sont associés à des changements hormonaux.

La deuxième condition est le développement de la menstruation. L'hyperosmie peut généralement se former quelques jours avant le début. Les femmes ne devraient pas avoir peur si ce phénomène n'est pas fréquent et ne cause pas de gêne. En cas d’augmentation de la fréquence et de la cohérence, il est recommandé de demander de l’aide à la clinique. Il est nécessaire de tester les hormones.

L'hyperosmie peut apparaître sur le fond des changements névrotiques. Nous parlons d’états tels que la schizophrénie, la neurasthénie, l’hystérie d’origines diverses.

Comment prévenir une telle condition

Un changement du sens de l'odorat se produit pour plusieurs raisons. Sur cette base, il existe des recommandations pour la prévention. Elle porte un objectif principal. Cela revient aux règles habituelles:

  1. Examens médicaux en temps opportun.
  2. Plus tôt recours à l'hôpital.
  3. Manque de tentatives de guérison.
  4. Maintenir un mode de vie sain afin de renforcer le système immunitaire.
  5. Réduire le risque de blessure au nez, de dommages au caractère cranio-cérébral.
  6. Suivre les jeunes enfants pour éviter les blessures.

Les adolescents et leurs parents sont invités à traiter à temps les principales pathologies du nez, le cas échéant, chez l'enfant. Un processus en cours peut conduire à une hyperosmie au moment le plus inattendu. Nous parlons de la formation d'un certain nombre de pathologies chroniques du nez.

La prévention inclut également l’étude de la glande thyroïde, les organes pelviens. Habituellement, cela est recommandé à la femme. Si une hyperosmie survient pendant la grossesse ou la menstruation, vous devez en informer le médecin et vous soumettre à une série d'examens nécessaires.

Causes des problèmes d'odorat chez les femmes: hyposmie et hypermie

Profiter des odeurs est un cadeau formidable qui nous permet de sentir différentes odeurs. L'odeur est un processus physiologique si imperceptible que nous ne le remarquons pratiquement pas.

Mais parfois, il y a un échec - une violation de ce processus physiologique, qui peut être une malédiction pour son propriétaire. Les troubles les plus courants: l'hyperosmie - sens aigu de l'odorat et l'hyposmie - faible sens de l'odorat.

Chacun d'eux a ses propres raisons: congénitale ou acquise.

Altération de l'odorat

Les violations de l'odorat, dont les causes sont assez étendues, peuvent ruiner la vie d'une personne. Ils peuvent être quantitatifs et qualitatifs. L'hyperosmie et l'hyposmie, ainsi que l'anosmie - la perte complète de l'odorat, sont assez courantes.

En outre, le trouble peut être lié à une pathologie qualitative, qui est divisée en les types suivants:

  • Kakosmia est un sentiment constant de mauvaise odeur.
  • Dysosmie - la mauvaise perception de l'odorat.
  • Parosmie - l'odeur est ressentie même en l'absence de stimulus.

L'aggravation du sens de l'odorat est inhérente aux femmes. L'odorat des femmes est plus net que celui des hommes et, pendant la grossesse, il peut s'aggraver davantage.

Étiologie du phénomène

L'odorat peut être perturbé pour plusieurs raisons:

  • Troubles congénitaux;
  • Inflammation dans le corps. Ainsi, l'hyposmie apparaît le plus souvent à la suite d'une rhinite, accompagnée d'un blocage des voies nasales;
  • Blessures;
  • Les tumeurs;
  • Pollution de l'air;
  • La consommation de drogue;
  • Troubles hormonaux;

Le traitement est différent selon les causes des fonctions olfactives altérées. Assigné à différentes méthodes de thérapie, son calendrier et utilisé dans le traitement des médicaments.

Hyperosmie et ses symptômes

L'hyperosmie se caractérise par le fait que toutes les odeurs deviennent très prononcées et accompagnent constamment une personne. Si, pour les gens ordinaires, certaines odeurs ne se distinguent pas du tout, alors la personne à qui ce trouble est inhérent peut les sentir même à une distance considérable. Contrairement à l’opinion selon laquelle ce «cadeau» plaît à son propriétaire, une telle perception peut gravement ruiner la vie d’une personne. Les problèmes qui deviennent des compagnons presque constants de l'hyperosmie incluent les migraines, les vertiges et les sensations douloureuses dans les sinus. Parfois, le travail des organes internes change, ce qui entraîne de graves conséquences.

Une personne devient irritable, émotionnellement instable. Dans de rares cas, cela conduit à des troubles mentaux.

Les origines de l'hyperosmie

Il existe 2 types de dysfonctionnement olfactif:

  • Type respiratoire. Aussi appelé conducteur. Associé à des modifications des processus respiratoires lorsque la circulation de l'air dans la cavité nasale est défaillante. Cela peut être dû à des maladies récentes du nez et du pharynx.
  • Type Sensorine. D'une autre manière, cela s'appelle perceptuel. Des problèmes se posent dans le conducteur et la partie centrale de l'analyseur olfactif. Cela peut inclure une modification des niveaux hormonaux, par exemple pendant la grossesse.

Le plus souvent, nous pouvons noter que l'odorat s'est aggravé à cause de la migraine, de l'hystérie, de certaines maladies mentales et du cancer du cerveau.

Certains médicaments peuvent augmenter la sensibilité de notre système olfactif.

L'exacerbation de l'odorat pendant la grossesse est un phénomène fréquent. Le fait est qu’au cours de cette période, le corps de la femme se restructure, le contexte hormonal change, la femme devant supporter le fœtus. Une femme enceinte a une hyperosmie partielle. Seules certaines odeurs deviennent plus prononcées: très désagréables ou au contraire aimées et chères au cœur. Les femmes enceintes doivent éviter les sources de fragrances fortes: produits cosmétiques tranchants et parfumés, lieux encombrés. Si l'odeur devient irritante, la femme peut avoir des vomissements, des vertiges.

Comment faire face à la maladie?

Tout d'abord, il est nécessaire de consulter un médecin pour que des diagnostics de haute qualité et rapides soient effectués. Le médecin doit procéder à une inspection visuelle à l'aide d'un miroir. Cette méthode vous permet d’explorer la largeur des sinus nasaux, zone olfactive. Des tests spéciaux pour l'odeur sont également effectués. Dans certains cas, l'ENT traitant peut être référé à un psychiatre ou à un neurologue pour consultation.

Dans le processus de traitement et de diagnostic est très important d'identifier correctement la cause première. Ensuite, une thérapie de renforcement général est prescrite dans le but de restaurer les fonctions de respiration et d'échange d'air dans les sinus ou d'autres méthodes de traitement.

Si l'instabilité mentale ou des problèmes de neurologie sont à l'origine de la détérioration de l'odorat, un spécialiste choisit un schéma thérapeutique comprenant des drogues graves affectant le contexte psycho-émotionnel. Dans ce cas, le traitement est effectué conjointement par l'ENT, un neurologue ou un psychiatre.

Dans certains cas, l'odorat peut être exacerbé par la production excessive d'hormones par la glande thyroïde. Ensuite, l'exposition à l'iode radioactif ou même une intervention chirurgicale peut être prescrite.

La médecine traditionnelle n’est pas non plus épargnée par un trouble tel que l’hyperosmie. Il est basé sur l'utilisation de miel, d'herbes, d'écorce et de feuilles d'arbres. Il existe des recettes à base de sarrasin. L'efficacité de telles méthodes n'est pas prouvée, très probablement un effet placebo. La médecine traditionnelle est basée sur des ingrédients naturels, mais peut causer des dommages importants à la santé humaine. Par conséquent, nous devons le traiter avec une extrême prudence.

Hyposmie

L'hyposmie, au contraire, est une maladie au cours de laquelle le sens de l'odorat s'affaiblit. Allouer:

  • Hyposmie essentielle - perturbations focales de la zone du cerveau responsables de l’odorat. Il se développe en raison de blessures et de tumeurs cérébrales, d'un dysfonctionnement du système nerveux, d'accidents vasculaires cérébraux ou de la maladie d'Alzheimer.
  • Hyposmie des récepteurs - blocage de l’air vers les récepteurs olfactifs. L'air ne coule pas à cause d'un rhume, chez les fumeurs, ni à cause de lésions des muqueuses.

Le médecin traitant peut déterminer la présence d'une hyposmie sur la base d'un diagnostic approfondi. Une fois le diagnostic établi, une radiographie du crâne est réalisée. En outre, l'ENT renvoie le patient vers d'autres spécialistes afin d'éliminer certaines maladies: cancer, allergies et maladies neurologiques.

Si un patient présente une hyposmie de type récepteur, un traitement est recommandé pour améliorer l'état de la membrane muqueuse. Il est obligatoire d'arrêter de fumer.

Le type essentiel est plus difficile à traiter. La récupération est rare.

Si votre odorat est altéré, qu'il s'agisse d'hyperosmie ou d'hyposmie, le spécialiste doit tout d'abord rechercher les sources de ce trouble. Un diagnostic correct est la clé d'un traitement approprié et d'un rétablissement rapide. Il est préférable de ne pas utiliser la médecine traditionnelle sans d'abord consulter un médecin.

L'odorat est l'une des 5 sensations les plus importantes de notre corps, ce qui nécessite une attention particulière et une intervention rapide en cas de troubles du fonctionnement du système respiratoire.

Hyperosmie: aggravation de l'odorat. Causes et traitement

L'hyperosmie est une violation du sens de l'odorat dans lequel même une odeur faible et faible pour une personne ordinaire devient prononcée et intense.

La sensibilité accrue aux odeurs est une condition douloureuse et accompagne souvent certaines maladies. Mais les premières choses d'abord.

Comment se porte l'odorat chez l'homme?

L'analyseur olfactif est responsable de la perception et de la reconnaissance des odeurs, qui consiste en un épithélium olfactif composé de plusieurs types de cellules (cellules olfactives, de soutien et basales).

Les cellules olfactives sont situées dans la membrane muqueuse de la cavité nasale et se terminent à la surface par des cils olfactifs qui emprisonnent les molécules odorantes.

Chacune de ces cellules est «attachée» aux fibres nerveuses, qui sont combinées en faisceaux, appelés axones.

C'est pour lui que les impulsions qui sont instantanément interprétées se propagent dans les parties correspondantes du cerveau.

À la suite de l’analyse des principales caractéristiques de l’arôme (intensité, qualité, identité), celui-ci est reconnu et classé (agréable, désagréable, dégoûtant).

Hyperosmie - qu'est-ce que c'est? Symptômes de la maladie

L'hyperosmie est une forte sensibilité aux odeurs présentes dans l'espace environnant. Un patient qui subit une aggravation du parfum est capable de saisir et de reconnaître les saveurs subtiles.

Cette condition peut entraîner des maux de tête, des migraines sévères, des vertiges, des douleurs dans les sinus paranasaux, une dépression et une instabilité émotionnelle ainsi que des troubles mentaux.

L’hyperosmie impose de nombreuses restrictions, puisqu’une réaction aiguë aux odeurs présentes conduira inévitablement à l’irritabilité, à la nervosité et à la dépression.

L'hyperosmie peut devenir une source de problèmes lorsqu'une personne, cherchant la cause d'une affection douloureuse, pose constamment la question suivante: «Je sens fortement, pourquoi?».

Malgré le fait que le problème semble artificiel à un étranger, les personnes souffrant d'un sens élevé de l'odorat ressentent une véritable douleur physique et ont tendance à se débarrasser de la maladie par n'importe quel moyen.

Des hallucinations olfactives sont parfois observées lorsque le patient note: «Je sens une odeur qui n'existe pas!». Toute perturbation de la fonction olfactive nécessite un appel immédiat à un spécialiste.

Hypersensibilité aux odeurs: causes

L'odorat est une étape particulière, filtrant les parfums entrants de l'extérieur. Et si, pour une raison quelconque, un échec survient à l'une des étapes, un dysfonctionnement olfactif se développe.

L'odorat accru peut être dû à:

Par exemple, une augmentation du sens de l'odorat peut déclencher la prise de certains médicaments (amphétamines, médicaments thiazidiques) sur une longue période. Le refus de ces médicaments conduit à la restauration complète de la fonction olfactive.
Source: nasmorkam.net L'hyperosmie est souvent le premier symptôme d'un trouble de la personnalité mentale:

  • état dépressif;
  • la schizophrénie;
  • la neurasthénie;
  • l'hystérie.

L'une des maladies chroniques peut affecter la sensibilité d'une personne aux odeurs:

  • hypothyroïdie (goitre toxique diffus);
  • le diabète;
  • l'hépatite;
  • Syndrome de Turner.

La sensibilité d'une même personne à différents goûts varie au cours de la journée. Il existe un seuil de perception minimum auquel une certaine concentration de molécules odorantes provoque une réponse adéquate de l'analyseur olfactif.

Ainsi, les hommes sont moins sensibles aux odeurs, ils se plaignent rarement de l’aggravation de leur odeur. Chez les femmes, au contraire, les changements hormonaux sont plus fréquents tout au long de la vie et sont plus susceptibles à l'hyperosmie.

On remarque que chez un enfant, le seuil de perception olfactive est plus bas que chez un adulte; par conséquent, les enfants réagissent de manière aiguë aux odeurs désagréables et manifestent plus souvent des émotions liées aux odeurs.

Exacerbation de l'odeur pendant la grossesse

Une sensibilité accrue aux odeurs pendant la grossesse est associée à des modifications du fond hormonal de la femme. Dans ce cas, l'irritation peut être provoquée à la fois par des parfums individuels (hyperosmie partielle, sélective) et absolument par toutes les substances odorantes (hyperosmie totale).

Après l'accouchement, lorsque l'équilibre des hormones est normalisé, la susceptibilité aiguë aux odeurs passe sans laisser de trace.

Exacerbation de l'odorat pendant la menstruation

Chez les femmes en parfaite santé, la réaction aux odeurs change au cours d'un cycle menstruel. Ceci est dû aux changements hormonaux réguliers.

Le plus souvent, le sens aigu de l'odorat chez les femmes avant la menstruation ou pendant l'ovulation (au milieu du cycle). L'acuité du parfum est accrue lors de la prise de contraceptifs oraux, soumis à un traitement hormonal.

Traitement des médicaments olfactifs aigus (hyperosmie)

L’hyperosmie est souvent l’une des manifestations d’une maladie; le traitement principal vise donc à éliminer la cause fondamentale.

Si l'aggravation de l'odorat est provoquée par des processus infectieux ou pathologiques aigus du nasopharynx, le traitement doit alors viser à restaurer la fonction respiratoire du nez et à éliminer la source de l'inflammation.

Le traitement des problèmes neurologiques à l'aide de médicaments pharmacologiques efficaces ayant un effet sédatif et psychotrope sur le corps du patient permettra d'éliminer l'hyperosmie.

Pour une guérison réussie de la maladie sous-jacente et, en conséquence, pour un sens de l’odorat accru, il est nécessaire d’ajuster constamment le schéma posologique du traitement par un neurologue et un psychiatre.

La restauration de la fonctionnalité de la glande thyroïde nécessitera des médicaments pour compenser le déficit en certaines hormones.

Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Restaurer le fond hormonal et éliminer la réaction douloureuse aux odeurs.

Hyperosmie prononcée accompagnée de symptômes désagréables tels que maux de tête sévères, étourdissements, la migraine est une indication du blocage novocainique endonasal, qui réduit temporairement la sensibilité des récepteurs olfactifs aux odeurs.

Traitement des remèdes populaires

Étant donné que le goitre toxique diffus est considéré comme l'une des principales manifestations de l'hyperosmie, la médecine traditionnelle propose la recette suivante: mettez les jeunes feuilles de saule dans une casserole, versez de l'eau froide, faites bouillir jusqu'à ce que le liquide épaississe et se transforme en une résine concentrée.

Saule masse doit être lubrifié goitre la nuit, utilisez la méthode comme traitement adjuvant.

Pour un usage interne, un mélange de 200g de miel, de noix hachées et de sarrasin moulu est recommandé. Le remède qui en résulte est consommé dans la journée et répété les jours 3 et 9.

L'hyperosmie est curable. C'est pourquoi, lorsque vous exacerbez l'odeur, consultez immédiatement un médecin afin de déterminer la cause de la maladie et de déterminer un schéma thérapeutique efficace.

Sens de l'odorat accru - cause de la sensibilité accrue aux odeurs

Une augmentation du sens de l'odorat en médecine s'appelle l'hyperosmie. Dans ce cas, même les faibles odeurs d'une personne semblent très riches et intenses. Une forte réaction aux arômes est considérée comme une affection douloureuse et accompagne souvent certaines pathologies. Alors, quelle est la raison de cette condition?

L'essence de la pathologie

Un analyseur olfactif est chargé d’analyser et de reconnaître les arômes. Il contient un type spécial d'épithélium, qui comprend divers types de cellules. Ceux-ci incluent le soutien, la base, l'olfaction.

Ainsi, les cellules olfactives sont localisées dans la structure de la membrane muqueuse du nez. Sur leur surface, il y a des cils olfactifs qui piègent les molécules odorantes. Toutes les cellules sont attachées aux fibres nerveuses. Ils sont combinés en faisceaux spéciaux, appelés axones.

Selon les structures, des impulsions sont transmises à certaines zones du cerveau. Ils sont instantanément analysés. En raison de la détermination des caractéristiques clés de l’odeur - intensité et qualité -, il est classé. Le parfum peut être agréable ou désagréable.

L’aggravation des odeurs est appelée hyperosmie. Sous ce terme, ils comprennent la grande sensibilité aux parfums présents dans l'environnement. Si le parfum d'une personne s'intensifie, il peut capter et reconnaître même les odeurs les plus faibles.

Outre l'hyperosmie, il existe plusieurs types de perception des arômes. Ceux-ci incluent les suivants:

  • hyposmie - est de réduire le sens de l'odorat;
  • l'anosmie - dans ce cas, une personne n'est pas capable de percevoir les parfums du tout;
  • Kakosmia - pendant que le patient sent tout le temps la puanteur;
  • parosmie - implique une distorsion de l'information reçue, qui est interprétée par les médecins comme une sorte d'hallucinations olfactives.

Les symptômes, les causes et les méthodes de traitement diffèrent considérablement selon le tableau clinique. Pour trouver le meilleur traitement, vous devriez consulter un médecin qui procédera à un examen détaillé. Selon ses résultats, la spécialiste pourra choisir le traitement approprié.

Causes de l'odeur accrue

Le sens de l'odorat est une étape particulière, responsable de la filtration des odeurs venant de l'extérieur. Si, pour quelque raison que ce soit, une défaillance survient à un moment ou à un autre, un dysfonctionnement olfactif est observé.

Les principales raisons de l’aggravation de l’odeur sont les suivantes:

  1. Inflammations qui se produisent dans le nez. En même temps, on observe une forme respiratoire du trouble, dans laquelle le passage des masses d'air à travers le nez est compliqué. Cette condition s'appelle également un trouble conducteur. Ce type de pathologie peut être dû à une infection virale respiratoire aiguë, à la formation de tumeurs au nez ou au cerveau, à une lésion traumatique.
  2. Dysfonctionnement de l'analyseur olfactif. Ce type de pathologie fait référence au type neurosensoriel de sensibilité accrue. On l'appelle aussi souvent la forme perceptuelle de la pathologie. Des facteurs n'ayant aucun lien avec des lésions du nasopharynx et des modifications intracrâniennes anormales conduisent à cette affection.

Une situation dans laquelle une personne dit «sentir vivement» peut provoquer une utilisation prolongée de certains médicaments. Ceux-ci comprennent notamment les amphétamines et les diurétiques thiazidiques. Si vous excluez l'utilisation de tels outils, vous pouvez rapidement restaurer le sens de l'odorat.

Parfois, les odeurs sont irritantes avec les troubles mentaux. L'hyperosmie peut être le premier signe de telles anomalies:

Une exacerbation aiguë de la sensibilité à divers arômes peut être un symptôme de pathologie chronique. Les principales maladies qui causent l’apparition d’un tel symptôme sont les suivantes:

  • le diabète;
  • l'hépatite;
  • Syndrome de Turner;
  • hypothyroïdie - est un goitre toxique diffus.

La sensibilité à toutes sortes de saveurs varie considérablement au cours de la journée. Les médecins notent qu'il existe un niveau minimum de perception. Lorsqu'il atteint un certain niveau de molécules aromatiques, l'analyseur réagit.

Les hommes ont une sensibilité moindre aux parfums. Ils rencontrent très rarement une condition dans laquelle ils disent "réagir fortement aux odeurs". Chez les représentants des faibles fluctuations hormonales se produisent beaucoup plus souvent. Parce qu'ils sont beaucoup plus exposés à l'hyperosmie.

Les experts notent également que chez les enfants, le seuil de perception des odeurs est beaucoup plus bas que chez les adultes. Par conséquent, les enfants réagissent brusquement aux différentes saveurs et se plaignent beaucoup plus souvent d'odeurs désagréables ou sévères.

Dans certaines situations, un sens accru de l'odorat apparaît pendant la période de procréation. Cette condition est causée par des changements hormonaux qui se produisent dans le corps de la femme. Après la naissance, l'équilibre est progressivement rétabli. Cela aide à éliminer complètement la susceptibilité aiguë aux odeurs.

En outre, chez les femmes, les réactions aux parfums peuvent varier considérablement tout au long du cycle menstruel. Cela est dû aux fluctuations normales de l'équilibre des hormones. Le plus souvent, une exacerbation de l'odorat est observée avant le début de la menstruation. La cause de cette affection peut également être l'apparition de l'ovulation.

L’utilisation de contraceptifs oraux accroît souvent la sensibilité aux odeurs. En outre, l’hormonothérapie peut être à l’origine du développement d’une hyperosmie.

Tableau clinique (symptômes)

Avec le développement de l'hyperosmie, toutes les odeurs semblent très fortes et intenses. Une personne commence à sentir des arômes que d'autres personnes qui n'ont pas d'odorat ordinaire ne ressentent pas. À première vue, il semble que de telles opportunités devraient plaire. Cependant, en réalité, les choses ne sont pas si simples.

En fait, l'hyperosmie pose souvent divers problèmes. Les principaux troubles incluent les symptômes suivants:

  • des vertiges;
  • maux de tête;
  • douleur dans les sinus;
  • instabilité psychologique;
  • la migraine;
  • perturbation du fonctionnement de certains organes;
  • anomalies mentales.

Ainsi, au lieu de capacités uniques, une personne devient déprimée et irritable. Beaucoup de personnes avec un tel diagnostic ont un désir irrésistible de se boucher le nez et de se fermer dans une pièce stérile.

Traitements traditionnels d'amélioration des odeurs

Si le sens de l'odorat a augmenté, contactez immédiatement un oto-rhino-laryngologiste qualifié. Un tel diagnostic est réalisé par un spécialiste sur la base d'une inspection visuelle à l'aide d'un miroir. Grâce à cela, il sera possible de déterminer la largeur de la zone olfactive. Aussi nécessairement effectué des tests spécifiques pour déterminer le niveau d'odeur.

En outre, la consultation de spécialistes restreints est souvent requise. Si un patient est suspecté d'hyperosmie, il est certainement dirigé vers un neurologue et un psychiatre.

  1. Le traitement de cette affection est choisi en fonction du facteur qui la provoque, car l’aggravation du sens de l’odorat n’est pas une pathologie indépendante, mais seulement un symptôme d’une maladie.
  2. Si le développement de la maladie est causé par une lésion infectieuse des organes du système respiratoire ou du nasopharynx, un traitement de renforcement général est indiqué. Il devrait viser à normaliser les fonctions de la respiration et à améliorer la circulation de l'air dans les sinus. Les pathologies chroniques, telles que la sinusite ou le kyste, nécessitent un traitement conservateur ou une intervention chirurgicale.
  3. Si une instabilité émotionnelle ou des anomalies neurologiques agissent comme un facteur provoquant, il faut prescrire un médicament efficace. Cela implique l'utilisation de sédatifs. L'utilisation de médicaments psychotropes peut également être nécessaire. En plus de la pharmacothérapie, des méthodes d’influence de l’état psycho-émotionnel d’une personne sont souvent utilisées. Pour ce faire, vous devez contacter des neurologues et des psychiatres.

En présence de problèmes hormonaux, principalement d'hyperthyroïdie, un traitement approprié est indiqué. Le traitement conservateur consiste à utiliser des médicaments spéciaux qui contribuent à la destruction des hormones produites par la glande thyroïde. Une approche radicale implique l'action de l'iode radioactif. Dans les situations difficiles, il est impossible de se passer de la chirurgie.

Lorsque la grossesse doit éviter le contact avec des sources d'odeurs fortes - utilisation de nouveaux produits cosmétiques, visites de lieux surpeuplés, consommation d'aliments épicés, etc.

S'il existe une forte hyperosmie, qui provoque des douleurs, des migraines et d'autres manifestations graves, il est recommandé d'établir un blocus. À cette fin, une solution de novocaïne est injectée dans la cavité nasale.

Avant d'effectuer ces manipulations, les muqueuses doivent être anesthésiées. La procédure est effectuée à l'hôpital et à la clinique. Mais dans tous les cas, dans la première demi-heure après l'application de la solution, la personne doit rester sous la surveillance d'un médecin. Ceci est nécessaire en cas de développement d'allergie ou d'intolérance individuelle au remède.

Remèdes populaires efficaces

Il est nécessaire d’appliquer de telles recettes en fonction du facteur provoquant l’apparition de ce symptôme. L'une des causes les plus courantes de pathologie est le goitre toxique diffus.

Dans cette situation, vous devez utiliser la recette suivante:

  • Mettez les jeunes feuilles de saule dans une casserole, versez-y de l'eau froide et laissez bouillir jusqu'à ce que le liquide épaississe légèrement. En conséquence, il devrait ressembler à une résine concentrée.
  • L’outil résultant est recommandé pour traiter la zone du goitre avant de se coucher.
  • Cette méthode sera un excellent moyen de traitement adjuvant.

Pour l'ingestion, il est recommandé de mélanger 200 g de miel, de sarrasin haché et de noix. La composition résultante doit être consommée tout au long de la journée. Le troisième et le neuvième jour, il est recommandé de répéter ce traitement.

Les personnes qui décident d’utiliser des remèdes populaires devraient prendre en compte le fait que cette tactique thérapeutique peut nuire gravement. Ainsi, il existe un risque de développer des allergies, une sensibilité accrue aux parfums ou, au contraire, une perte totale de l’odorat.

Parfois, les recettes traditionnelles provoquent des lésions du système digestif, des modifications inflammatoires du nasopharynx et d’autres modifications indésirables.

L'hyperosmie, ou aggravation de l'odorat, est une violation assez grave pouvant entraîner l'apparition de manifestations désagréables. Pour faire face à cette situation, il est très important d’établir les raisons de son développement. Pour cela, vous devez effectuer un diagnostic détaillé. Selon ses résultats, un médecin qualifié sera en mesure de choisir le traitement approprié.

Exacerbation de l'odorat: cause chez la femme

Exacerbation de l'odorat (hyposime): causes de troubles chez la femme

Profiter des odeurs est un cadeau formidable qui nous permet de sentir différentes odeurs. L'odeur est un processus physiologique si imperceptible que nous ne le remarquons pratiquement pas.

Mais parfois, il y a un échec - une violation de ce processus physiologique, qui peut être une malédiction pour son propriétaire. Les troubles les plus courants: l'hyperosmie - sens aigu de l'odorat et l'hyposmie - faible sens de l'odorat.

Chacun d'eux a ses propres raisons: congénitale ou acquise.

Altération de l'odorat

Les violations de l'odorat, dont les causes sont assez étendues, peuvent ruiner la vie d'une personne. Ils peuvent être quantitatifs et qualitatifs. L'hyperosmie et l'hyposmie, ainsi que l'anosmie - la perte complète de l'odorat, sont assez courantes.

En outre, le trouble peut être lié à une pathologie qualitative, qui est divisée en les types suivants:

  • Kakosmia est un sentiment constant de mauvaise odeur.
  • Dysosmie - la mauvaise perception de l'odorat.
  • Parosmie - l'odeur est ressentie même en l'absence de stimulus.

L'aggravation du sens de l'odorat est inhérente aux femmes. L'odorat des femmes est plus net que celui des hommes et, pendant la grossesse, il peut s'aggraver davantage.

Étiologie du phénomène

L'odorat peut être perturbé pour plusieurs raisons:

  • Troubles congénitaux;
  • Inflammation dans le corps. Ainsi, l'hyposmie apparaît le plus souvent à la suite d'une rhinite, accompagnée d'un blocage des voies nasales;
  • Blessures;
  • Les tumeurs;
  • Pollution de l'air;
  • La consommation de drogue;
  • Troubles hormonaux;

Le traitement est différent selon les causes des fonctions olfactives altérées. Assigné à différentes méthodes de thérapie, son calendrier et utilisé dans le traitement des médicaments.

Hyperosmie et ses symptômes

L'hyperosmie se caractérise par le fait que toutes les odeurs deviennent très prononcées et accompagnent constamment une personne.

Si, pour les gens ordinaires, certaines odeurs ne se distinguent pas du tout, alors la personne à qui ce trouble est inhérent peut les sentir même à une distance considérable.

Contrairement à l’opinion selon laquelle ce «cadeau» plaît à son propriétaire, une telle perception peut gravement ruiner la vie d’une personne.

Les problèmes qui deviennent des compagnons presque constants de l'hyperosmie incluent les migraines, les vertiges et les sensations douloureuses dans les sinus. Parfois, le travail des organes internes change, ce qui entraîne de graves conséquences.

Une personne devient irritable, émotionnellement instable. Dans de rares cas, cela conduit à des troubles mentaux.

Les origines de l'hyperosmie

Il existe 2 types de dysfonctionnement olfactif:

  • Type respiratoire. Aussi appelé conducteur. Associé à des modifications des processus respiratoires lorsque la circulation de l'air dans la cavité nasale est défaillante. Cela peut être dû à des maladies récentes du nez et du pharynx.
  • Type Sensorine. D'une autre manière, cela s'appelle perceptuel. Des problèmes se posent dans le conducteur et la partie centrale de l'analyseur olfactif. Cela peut inclure une modification des niveaux hormonaux, par exemple pendant la grossesse.

Le plus souvent, nous pouvons noter que l'odorat s'est aggravé à cause de la migraine, de l'hystérie, de certaines maladies mentales et du cancer du cerveau.

Certains médicaments peuvent augmenter la sensibilité de notre système olfactif.

L'exacerbation de l'odorat pendant la grossesse est un phénomène fréquent.

Le fait est qu’au cours de cette période, le corps de la femme se restructure, le contexte hormonal change, la femme devant supporter le fœtus. Une femme enceinte a une hyperosmie partielle.

Seules certaines odeurs deviennent plus prononcées: très désagréables ou au contraire aimées et chères au cœur.

Les femmes enceintes doivent éviter les sources de fragrances fortes: produits cosmétiques tranchants et parfumés, lieux encombrés. Si l'odeur devient irritante, la femme peut avoir des vomissements, des vertiges.

Comment faire face à la maladie?

Tout d'abord, il est nécessaire de consulter un médecin pour que des diagnostics de haute qualité et rapides soient effectués. Le médecin doit procéder à une inspection visuelle à l'aide d'un miroir.

Cette méthode vous permet d’explorer la largeur des sinus nasaux, zone olfactive. Des tests spéciaux pour l'odeur sont également effectués.

Dans certains cas, l'ENT traitant peut être référé à un psychiatre ou à un neurologue pour consultation.

Dans le processus de traitement et de diagnostic est très important d'identifier correctement la cause première. Ensuite, une thérapie de renforcement général est prescrite dans le but de restaurer les fonctions de respiration et d'échange d'air dans les sinus ou d'autres méthodes de traitement.

Si l'instabilité mentale ou des problèmes de neurologie sont à l'origine de la détérioration de l'odorat, un spécialiste choisit un schéma thérapeutique comprenant des drogues graves affectant le contexte psycho-émotionnel. Dans ce cas, le traitement est effectué conjointement par l'ENT, un neurologue ou un psychiatre.

Dans certains cas, l'odorat peut être exacerbé par la production excessive d'hormones par la glande thyroïde. Ensuite, l'exposition à l'iode radioactif ou même une intervention chirurgicale peut être prescrite.

La médecine traditionnelle n’est pas non plus épargnée par un trouble tel que l’hyperosmie. Il est basé sur l'utilisation de miel, d'herbes, d'écorce et de feuilles d'arbres. Il existe des recettes à base de sarrasin.

L'efficacité de telles méthodes n'est pas prouvée, très probablement un effet placebo. La médecine traditionnelle est basée sur des ingrédients naturels, mais peut causer des dommages importants à la santé humaine.

Par conséquent, nous devons le traiter avec une extrême prudence.

Hyposmie

L'hyposmie, au contraire, est une maladie au cours de laquelle le sens de l'odorat s'affaiblit. Allouer:

  • Hyposmie essentielle - perturbations focales de la zone du cerveau responsables de l’odorat. Il se développe en raison de blessures et de tumeurs cérébrales, d'un dysfonctionnement du système nerveux, d'accidents vasculaires cérébraux ou de la maladie d'Alzheimer.
  • Hyposmie des récepteurs - blocage de l’air vers les récepteurs olfactifs. L'air ne coule pas à cause d'un rhume, chez les fumeurs, ni à cause de lésions des muqueuses.

Le médecin traitant peut déterminer la présence d'une hyposmie sur la base d'un diagnostic approfondi. Une fois le diagnostic établi, une radiographie du crâne est réalisée. En outre, l'ENT renvoie le patient vers d'autres spécialistes afin d'éliminer certaines maladies: cancer, allergies et maladies neurologiques.

Si un patient présente une hyposmie de type récepteur, un traitement est recommandé pour améliorer l'état de la membrane muqueuse. Il est obligatoire d'arrêter de fumer.

Le type essentiel est plus difficile à traiter. La récupération est rare.

Si votre odorat est altéré, qu'il s'agisse d'hyperosmie ou d'hyposmie, le spécialiste doit tout d'abord rechercher les sources de ce trouble.

Un diagnostic correct est la clé d'un traitement approprié et d'un rétablissement rapide.

Il est préférable de ne pas utiliser la médecine traditionnelle sans d'abord consulter un médecin.

L'odorat est l'une des 5 sensations les plus importantes de notre corps, ce qui nécessite une attention particulière et une intervention rapide en cas de troubles du fonctionnement du système respiratoire.

Sens de l'odorat accru - cause de la sensibilité accrue aux odeurs

Une augmentation du sens de l'odorat en médecine s'appelle l'hyperosmie. Dans ce cas, même les faibles odeurs d'une personne semblent très riches et intenses. Une forte réaction aux arômes est considérée comme une affection douloureuse et accompagne souvent certaines pathologies. Alors, quelle est la raison de cette condition?

L'essence de la pathologie

Un analyseur olfactif est chargé d’analyser et de reconnaître les arômes. Il contient un type spécial d'épithélium, qui comprend divers types de cellules. Ceux-ci incluent le soutien, la base, l'olfaction.

Ainsi, les cellules olfactives sont localisées dans la structure de la membrane muqueuse du nez. Sur leur surface, il y a des cils olfactifs qui piègent les molécules odorantes. Toutes les cellules sont attachées aux fibres nerveuses. Ils sont combinés en faisceaux spéciaux, appelés axones.

Selon les structures, des impulsions sont transmises à certaines zones du cerveau. Ils sont instantanément analysés. En raison de la détermination des caractéristiques clés de l’odeur - intensité et qualité -, il est classé. Le parfum peut être agréable ou désagréable.

L’aggravation des odeurs est appelée hyperosmie. Sous ce terme, ils comprennent la grande sensibilité aux parfums présents dans l'environnement. Si le parfum d'une personne s'intensifie, il peut capter et reconnaître même les odeurs les plus faibles.

Outre l'hyperosmie, il existe plusieurs types de perception des arômes. Ceux-ci incluent les suivants:

  • hyposmie - est de réduire le sens de l'odorat;
  • l'anosmie - dans ce cas, une personne n'est pas capable de percevoir les parfums du tout;
  • Kakosmia - pendant que le patient sent tout le temps la puanteur;
  • parosmie - implique une distorsion de l'information reçue, qui est interprétée par les médecins comme une sorte d'hallucinations olfactives.

Les symptômes, les causes et les méthodes de traitement diffèrent considérablement selon le tableau clinique. Pour trouver le meilleur traitement, vous devriez consulter un médecin qui procédera à un examen détaillé. Selon ses résultats, la spécialiste pourra choisir le traitement approprié.

Article dans le sujet - comment restaurer la muqueuse nasale.

Causes de l'odeur accrue

Le sens de l'odorat est une étape particulière, responsable de la filtration des odeurs venant de l'extérieur. Si, pour quelque raison que ce soit, une défaillance survient à un moment ou à un autre, un dysfonctionnement olfactif est observé.

Les principales raisons de l’aggravation de l’odeur sont les suivantes:

  1. Inflammations qui se produisent dans le nez. En même temps, on observe une forme respiratoire du trouble, dans laquelle le passage des masses d'air à travers le nez est compliqué. Cette condition s'appelle également un trouble conducteur. Ce type de pathologie peut être dû à une infection virale respiratoire aiguë, à la formation de tumeurs au nez ou au cerveau, à une lésion traumatique.
  2. Dysfonctionnement de l'analyseur olfactif. Ce type de pathologie fait référence au type neurosensoriel de sensibilité accrue. On l'appelle aussi souvent la forme perceptuelle de la pathologie. Des facteurs n'ayant aucun lien avec des lésions du nasopharynx et des modifications intracrâniennes anormales conduisent à cette affection.

Une situation dans laquelle une personne dit «sentir vivement» peut provoquer une utilisation prolongée de certains médicaments. Ceux-ci comprennent notamment les amphétamines et les diurétiques thiazidiques. Si vous excluez l'utilisation de tels outils, vous pouvez rapidement restaurer le sens de l'odorat.

Parfois, les odeurs sont irritantes avec les troubles mentaux. L'hyperosmie peut être le premier signe de telles anomalies:

Une exacerbation aiguë de la sensibilité à divers arômes peut être un symptôme de pathologie chronique. Les principales maladies qui causent l’apparition d’un tel symptôme sont les suivantes:

  • le diabète;
  • l'hépatite;
  • Syndrome de Turner;
  • hypothyroïdie - est un goitre toxique diffus.

La sensibilité à toutes sortes de saveurs varie considérablement au cours de la journée. Les médecins notent qu'il existe un niveau minimum de perception. Lorsqu'il atteint un certain niveau de molécules aromatiques, l'analyseur réagit.

Les hommes ont une sensibilité moindre aux parfums. Ils rencontrent très rarement une condition dans laquelle ils disent "réagir fortement aux odeurs". Chez les représentants des faibles fluctuations hormonales se produisent beaucoup plus souvent. Parce qu'ils sont beaucoup plus exposés à l'hyperosmie.

Les experts notent également que chez les enfants, le seuil de perception des odeurs est beaucoup plus bas que chez les adultes. Par conséquent, les enfants réagissent brusquement aux différentes saveurs et se plaignent beaucoup plus souvent d'odeurs désagréables ou sévères.

Dans certaines situations, un sens accru de l'odorat apparaît pendant la période de procréation.

Cette condition est causée par des changements hormonaux qui se produisent dans le corps de la femme. Après la naissance, l'équilibre est progressivement rétabli.

Cela aide à éliminer complètement la susceptibilité aiguë aux odeurs.

En outre, chez les femmes, les réactions aux parfums peuvent varier considérablement tout au long du cycle menstruel. Cela est dû aux fluctuations normales de l'équilibre des hormones. Le plus souvent, une exacerbation de l'odorat est observée avant le début de la menstruation. La cause de cette affection peut également être l'apparition de l'ovulation.

L’utilisation de contraceptifs oraux accroît souvent la sensibilité aux odeurs. En outre, l’hormonothérapie peut être à l’origine du développement d’une hyperosmie.

Qu'est-ce que l'endoscopie du nez et comment est-elle réalisée?

ATTENTION! NOUS RECOMMANDONS

Pour le traitement et la prévention de la rhinite, des maux de gorge, du SRAS et de la grippe chez les enfants et les adultes, Elena Malysheva recommande le médicament efficace Immunity from Scientific scientifiques.

En raison de sa composition unique et surtout 100% naturelle, le médicament est extrêmement efficace dans le traitement de l'angine de poitrine, des maladies catarrhales et dans l'amélioration de l'immunité.

Lisez à propos de la technique de Malysheva...

Tableau clinique (symptômes)

Avec le développement de l'hyperosmie, toutes les odeurs semblent très fortes et intenses. Une personne commence à sentir des arômes que d'autres personnes qui n'ont pas d'odorat ordinaire ne ressentent pas. À première vue, il semble que de telles opportunités devraient plaire. Cependant, en réalité, les choses ne sont pas si simples.

En fait, l'hyperosmie pose souvent divers problèmes. Les principaux troubles incluent les symptômes suivants:

  • des vertiges;
  • maux de tête;
  • douleur dans les sinus;
  • instabilité psychologique;
  • la migraine;
  • perturbation du fonctionnement de certains organes;
  • anomalies mentales.

Ainsi, au lieu de capacités uniques, une personne devient déprimée et irritable. Beaucoup de personnes avec un tel diagnostic ont un désir irrésistible de se boucher le nez et de se fermer dans une pièce stérile.

Traitements traditionnels d'amélioration des odeurs

Si le sens de l'odorat a augmenté, contactez immédiatement un oto-rhino-laryngologiste qualifié.

Un tel diagnostic est réalisé par un spécialiste sur la base d'une inspection visuelle à l'aide d'un miroir. Grâce à cela, il sera possible de déterminer la largeur de la zone olfactive.

Aussi nécessairement effectué des tests spécifiques pour déterminer le niveau d'odeur.

En outre, la consultation de spécialistes restreints est souvent requise. Si un patient est suspecté d'hyperosmie, il est certainement dirigé vers un neurologue et un psychiatre.

  1. Le traitement de cette affection est choisi en fonction du facteur qui la provoque, car l’aggravation du sens de l’odorat n’est pas une pathologie indépendante, mais seulement un symptôme d’une maladie.
  2. Si le développement de la maladie est causé par une lésion infectieuse des organes du système respiratoire ou du nasopharynx, un traitement de renforcement général est indiqué. Il devrait viser à normaliser les fonctions de la respiration et à améliorer la circulation de l'air dans les sinus. Les pathologies chroniques, telles que la sinusite ou le kyste, nécessitent un traitement conservateur ou une intervention chirurgicale.
  3. Si une instabilité émotionnelle ou des anomalies neurologiques agissent comme un facteur provoquant, il faut prescrire un médicament efficace. Cela implique l'utilisation de sédatifs. L'utilisation de médicaments psychotropes peut également être nécessaire. En plus de la pharmacothérapie, des méthodes d’influence de l’état psycho-émotionnel d’une personne sont souvent utilisées. Pour ce faire, vous devez contacter des neurologues et des psychiatres.

En présence de problèmes hormonaux, principalement d'hyperthyroïdie, un traitement approprié est indiqué.

Le traitement conservateur consiste à utiliser des médicaments spéciaux qui contribuent à la destruction des hormones produites par la glande thyroïde.

Une approche radicale implique l'action de l'iode radioactif. Dans les situations difficiles, il est impossible de se passer de la chirurgie.

Lorsque la grossesse doit éviter le contact avec des sources d'odeurs fortes - utilisation de nouveaux produits cosmétiques, visites de lieux surpeuplés, consommation d'aliments épicés, etc.

S'il existe une forte hyperosmie, qui provoque des douleurs, des migraines et d'autres manifestations graves, il est recommandé d'établir un blocus. À cette fin, une solution de novocaïne est injectée dans la cavité nasale.

Avant d'effectuer ces manipulations, les muqueuses doivent être anesthésiées. La procédure est effectuée à l'hôpital et à la clinique.

Mais dans tous les cas, dans la première demi-heure après l'application de la solution, la personne doit rester sous la surveillance d'un médecin.

Ceci est nécessaire en cas de développement d'allergie ou d'intolérance individuelle au remède.

Article dans le sujet - que faire si vous ne sentez plus l'odeur.

Remèdes populaires efficaces

Il est nécessaire d’appliquer de telles recettes en fonction du facteur provoquant l’apparition de ce symptôme. L'une des causes les plus courantes de pathologie est le goitre toxique diffus.

Dans cette situation, vous devez utiliser la recette suivante:

  • Mettez les jeunes feuilles de saule dans une casserole, versez-y de l'eau froide et laissez bouillir jusqu'à ce que le liquide épaississe légèrement. En conséquence, il devrait ressembler à une résine concentrée.
  • L’outil résultant est recommandé pour traiter la zone du goitre avant de se coucher.
  • Cette méthode sera un excellent moyen de traitement adjuvant.

Pour l'ingestion, il est recommandé de mélanger 200 g de miel, de sarrasin haché et de noix. La composition résultante doit être consommée tout au long de la journée. Le troisième et le neuvième jour, il est recommandé de répéter ce traitement.

Les personnes qui décident d’utiliser des remèdes populaires devraient prendre en compte le fait que cette tactique thérapeutique peut nuire gravement. Ainsi, il existe un risque de développer des allergies, une sensibilité accrue aux parfums ou, au contraire, une perte totale de l’odorat.

Parfois, les recettes traditionnelles provoquent des lésions du système digestif, des modifications inflammatoires du nasopharynx et d’autres modifications indésirables.

L'hyperosmie, ou aggravation de l'odorat, est une violation assez grave pouvant entraîner l'apparition de manifestations désagréables.

Pour faire face à cette situation, il est très important d’établir les raisons de son développement. Pour cela, vous devez effectuer un diagnostic détaillé.

Selon ses résultats, un médecin qualifié sera en mesure de choisir le traitement approprié.

Et un peu sur les secrets...

Si vous ou votre enfant êtes souvent malade et ne prenez que des antibiotiques, sachez que vous ne traitez que l'effet et non la cause.

Ainsi, vous «drainez» simplement de l'argent dans les pharmacies et les sociétés pharmaceutiques et tombez malade plus souvent.

STOP! arrête de nourrir qui que ce soit, ce n'est pas clair. Il vous suffit de lever l'immunité et d'oublier ce que c'est que de faire mal!

Les odeurs gênantes

Le parfum de vos fleurs préférées et de votre herbe fraîchement coupée, l’arôme d’une cuisine délicieuse et d’un café riche - ces mots seuls font rappeler à une personne des odeurs agréables et pas trop.

Sentir semble si familier et naturel qu'il est difficile à imaginer: cela peut aussi devenir un réel problème et nécessiter l'intervention de médecins. Les troubles pathologiques, hélas, sont assez fréquents.

Quelles sont les causes des modifications du sens de l'odorat, comment cela se manifeste-t-il et est-il possible de se débarrasser de "l'instinct du chien"?

Un peu de terminologie

Odeur - la capacité d'une personne à percevoir et à mémoriser les odeurs, l'un des cinq types de sensibilité.

L'analyseur, qui reconnaît les informations entrantes, est représenté par trois sections: périphérique, conducteur et centrale. La périphérie comprend des récepteurs - les cellules responsables de la «collecte de données» et situées dans les sinus paranasaux.

Chez l'homme, il y en a un peu moins de 10 millions.

Chez les animaux, ils sont beaucoup plus nombreux: par exemple, chez les chiens de cellules sensibles similaires, plus de 200 millions! Le conducteur est le nerf olfactif, se terminant par une partie spéciale du cerveau - le bulbe olfactif. La division centrale est située dans le cortex de la partie inférieure des lobes temporaux et frontaux des hémisphères cérébraux.

Il existe cinq principaux types de pathologie de la perception de l'odorat:

  1. Hyperosmie - sensibilité aiguë.
  2. Hyposmia - faible sens de l'odorat.
  3. L'anosmie est l'incapacité de percevoir les odeurs en général.
  4. Parosmia - une déformation des informations reçues, une sorte d'hallucinations du parfum.
  5. Kakosmia est un sentiment constant de puanteur.

En conséquence, les symptômes, les causes et les méthodes de traitement sont radicalement différents pour chacune de ces conditions.

Symptômes de pathologie

À propos de l'hyperosmie, vous pouvez dire: "Et l'odeur, comme un chien", est si prononcée et lumineuse que toutes les odeurs qui entourent une personne.

Le patient est capable de sentir les saveurs qui sont indiscernables pour les personnes ayant un sens de l'odorat normal, même à une distance convenable.

Il semble qu'une telle "superpuissance" devrait plaire à la personne en lui donnant la possibilité de sentir ce qui est inaccessible aux autres.

Cependant, dans la plupart des cas, l’acquisition d’un sens de l’odorat accru devient une véritable source de problèmes:

  • mal de tête;
  • la migraine;
  • des vertiges;
  • douleur dans les sinus;
  • violations du travail de certains organes internes;
  • instabilité émotionnelle;
  • troubles mentaux.

Au lieu d'un «cadeau» étonnant, le patient reçoit un état d'irritabilité éternelle, de dépression, le désir de se boucher le nez et de se cacher dans une chambre stérile.

A qui la faute?

Il existe deux types principaux de dysfonctionnement olfactif:

  1. Type respiratoire ou conducteur associé à des modifications du processus de respiration et du passage de l'air à travers la cavité nasale.
  2. De type sensorineural ou perceptuel, en raison de problèmes liés à l'analyseur olfactif conducteur et central.

Les violations causées par des problèmes respiratoires peuvent être déclenchées par des maladies aiguës aiguës impliquant le nasopharynx, des lésions des voies respiratoires.

En outre, une sensibilité accrue aux odeurs peut entraîner une utilisation à long terme de certains médicaments, en particulier si leur réception est irrationnelle.

Les causes les plus courantes d’odorat accru résident dans les états inhérents au type neurosensoriel:

  • l'hystérie;
  • maladie mentale;
  • la neurasthénie;
  • sclérose en plaques;
  • la migraine;
  • l'hyperthyroïdie;
  • lésions cérébrales oncologiques.

Souvent, le blâme est un changement des niveaux hormonaux.

La plupart du temps, la restructuration du corps ayant lieu pendant la grossesse, la cause la plus courante d'exacerbation de l'odorat chez les femmes est le port du fœtus.

Dans le même temps, l'hyperosmie ne se manifeste pas «dans toute sa splendeur», mais en partie: le niveau de sensibilité à certaines odeurs, souvent très agréable ou au contraire mal aimé de la future mère, augmente.

Que faire avec ça?

Le diagnostic d'hyperosmie est posé sur la base d'un examen visuel de la cavité nasale par un praticien ORL à l'aide d'un miroir, ce qui permet d'estimer la largeur de la zone olfactive, et de ces tests spéciaux d'odorat. De plus, la consultation d'un neurologue et d'un psychiatre est nécessaire.

Comme le parfum aggravé dans un très grand nombre de cas devient une conséquence, la recherche du véritable coupable, la cause première, est considérée comme le point clé de la thérapie.

Si la pathologie a été provoquée par une inflammation infectieuse des voies respiratoires et du nasopharynx, un traitement de renforcement général visant à restaurer les fonctions respiratoires dès que possible et à assurer une circulation d'air normale dans les sinus est alors réalisé. Les maladies chroniques, telles que la sinusite ou les formations kystiques, sont soumises à un traitement conservateur ou radical.

Dans les cas où les problèmes sont dus à une instabilité mentale et à des maladies de nature neurologique, un schéma de traitement de la toxicomanie efficace est sélectionné, qui comprend des sédatifs, des médicaments psychotropes et des méthodes d’influence sur le contexte psycho-émotionnel. L’aide de neurologues et de psychiatres est nécessaire.

En cas de troubles hormonaux, principalement d'hyperthyroïdie, un traitement approprié est prescrit.

Les tactiques conservatrices incluent l’utilisation de médicaments spéciaux contribuant à la destruction des hormones produites par la glande thyroïde.

Une approche radicale est l’exposition à l’iode radioactif ou à la chirurgie.

Les femmes enceintes de la période d'hyperosmie doivent éviter les sources d'arômes vifs: plats épicés, lieux encombrés, nouveaux produits cosmétiques, etc.

En cas d'hyperosmie sévère, provoquant des douleurs, des migraines et d'autres conséquences désagréables, un blocage peut être établi. Pour ce faire, une solution de novocaïne est introduite dans la cavité nasale.

Avant le blocage, les muqueuses sont anesthésiées avec du dikain ou un autre moyen similaire. La procédure est effectuée à la fois dans des conditions stationnaires et sur une base ambulatoire.

Dans tous les cas, dans les 30 premières minutes qui suivent l’injection de la solution, le patient doit être placé sous la surveillance d’un spécialiste en cas de réaction allergique et de faible tolérance au médicament.

L'aide des gens

Comme pour d’autres maladies, il existe une douzaine de recettes populaires pour le traitement des "instincts" aigus.

Les bases utilisées pour les onguents, les teintures à usage externe et les mélanges pour ingestion sont des composants utilisés tels que le miel, le sarrasin, diverses herbes, l'écorce et le feuillage des arbres.

Malheureusement, l'efficacité de telles recettes n'a pas encore pu être prouvée, mais de nombreuses personnes souffrant d'hyperosmie continuent à s'auto-soigner.

Odeur aiguisée? Les raisons devraient chercher un médecin. Non seulement l'efficacité du traitement, mais aussi la rapidité d'apparition d'un effet positif dépendent du diagnostic correct.

Par conséquent, lorsque vous améliorez l'odorat, vous ne devez pas essayer de vous couvrir le nez avec un mouchoir, d'utiliser des potions douteuses ou de vous rendre à l'hôpital dans l'espoir d'une guérison spontanée.

L'assistance médicale fournie en temps opportun augmente les chances de guérison rapide à plusieurs reprises.

Odeur - Psychologue

Odeur (olfactus) - un type de sensibilité, visant à la perception des odeurs; porté analyseur olfactif.

La partie périphérique de l'analyseur olfactif est représentée par des cellules réceptrices (épithélium olfactif) situées dans la membrane muqueuse de la partie supérieure du dos de la cavité nasale (sinus paranasaux), dans la région de la conque nasale supérieure et du septum nasal adjacent (chez l'homme, environ 10 millions), chez l'homme - Ovcharki - plus de 200 millions) et le nerf olfactif formé par les axones des cellules réceptrices. Le nerf olfactif se termine dans le bulbe olfactif, où se trouvent les neurones olfactifs de second ordre. Leurs axones sont associés à diverses sections du cerveau dit olfactif, qui représente une partie de l'hémisphère du grand cerveau dans la région de ses surfaces inférieure et médiale. Chez l’être humain, l’odorat joue un rôle beaucoup moins important que chez l’animal et dans d’autres types de perception sensorielle - vision et audition. Son rôle augmente avec la cécité et surtout la cécité vis-à-vis de la surdité; dans le même temps, il existe un développement compensatoire de la sensibilité olfactive, une capacité prononcée à analyser les odeurs et une mémoire olfactive.

La réception des substances odorantes est effectuée par les cellules réceptrices. Leurs processus périphériques sont pourvus d'épaississements en forme de massue, se terminant par un faisceau de minces poils olfactifs (flagelles ou cils), immergés dans une couche de mucus.

Les poils olfactifs multiplient par dix la surface totale des cellules olfactives.

L'interaction principale des molécules de substances odorantes avec les cellules réceptrices implique plusieurs étapes successives: la substance odorante est transmise par l'air à la surface de l'épithélium olfactif, se dissout dans la couche de mucus et se lie aux zones réceptives à la surface de l'épithélium olfactif, formant des complexes avec les composants de la membrane cytoplasmique. Dans le même temps, la perméabilité aux ions de la membrane cellulaire change et le potentiel du récepteur se développe. Les signaux des cellules réceptrices situées le long des fibres nerveuses pénètrent dans le cerveau où ils forment une impression de la nature de l’odorat (qualité, force), de sa reconnaissance, etc. De nombreuses substances à forte odeur (ammoniac, acide formique et acide acétique, par exemple), ainsi que des substances olfactives avoir un effet qui irrite les fibres sensibles du nerf trijumeau, ce qui détermine la spécificité de la formation de l'odorat. Le réflexe de stimuli olfactif peut également modifier la fréquence des mouvements respiratoires et du pouls, la pression artérielle. Le phénomène de l’odorat dit hématogène (apparition de l’odeur après l’introduction dans le sang d’une solution de substances odorantes) présente un intérêt, dont le mécanisme n’a pas encore été suffisamment étudié.

Pour de nombreuses substances odorantes, le seuil de perception (le seuil dit olfactif) est défini, c'est-à-dire

la concentration minimale d'une substance capable de provoquer une réaction de l'analyseur olfactif (le seuil de reconnaissance, lorsque la qualité de l'odorat est perçue, se situe généralement un peu au-dessus du seuil de l'odorat). Les seuils d'odeur pour de nombreuses substances sont très bas.

Une personne, par exemple, sent l'un des isomères du trinitrobutyltoluène (l'odeur de musc artificiel) à une concentration d'environ 5 à 10-15 g / ml (ou 107 molécules par ml); pour la vanilline, le seuil est de 5.10-13 g / ml (ou 2.109 molécules dans 1 ml).

Chez l'homme, le seuil olfactif est significativement supérieur au seuil olfactif chez les animaux (par exemple, chez le chien, le seuil olfactif de l'acide butyrique est d'environ 104 molécules sur 1 ml et chez certains insectes de la phéromone sexuelle - environ 103 molécules sur 1 ml).

Normalement, le seuil olfactif de la personne fluctue en fonction de l’heure et de l’état physiologique. Des modifications de l'odorat s'observent chez les femmes pendant le cycle menstruel ou au cours du traitement par les hormones sexuelles.

La sensibilité aux odeurs diminue avec l'âge. Parfois, chez les personnes en bonne santé ayant un odorat normal, on observe une diminution sensible de la sensibilité à une substance odorante spécifique ou à un petit groupe de substances, par exemple aux odeurs de musc.

Ce phénomène, appelé anosmie sélective ou spécifique, est apparemment déterminé par des facteurs génétiques. Des agents pharmacologiques peuvent également modifier l’intensité de l’odorat.

Une exposition prolongée à des stimuli sur l'analyseur olfactif peut conduire au développement d'une adaptation de l'odorat. Après irritation de l'analyseur olfactif, le seuil de l'odorat de la substance irritante (adaptation directe ou homogène) et, dans une moindre mesure, de celle des autres substances odorantes (adaptation croisée ou hétérogène) augmente.

Étudier la fonction olfactive à l'aide d'olfactométrie qualitative et quantitative.

L'olfactométrie de qualité utilisant des ensembles de substances odorantes affectant l'olfaction (par exemple, l'alcool phényléthylique, l'eugénol, le citral), le goût (pyridine, le chloroforme) et d'autres types de sensibilité est utilisée pour déterminer la capacité d'une personne à percevoir et à distinguer les odeurs. L'olfactométrie quantitative est utilisée pour déterminer le seuil olfactif, le temps d'adaptation et de restauration de la fonction olfactive à l'aide d'olfactomètres, qui permettent de mesurer l'intensité et la durée de l'action de la substance odorante.

Les violations de l'odorat peuvent être d'origine périphérique et centrale. Dans le premier cas, ils sont causés par des processus pathologiques dans la cavité nasale, incl. dans l'épithélium olfactif; dans le second cas, la défaite de l'analyseur olfactif à un niveau supérieur.

Les perturbations olfactives sont très diverses.

On observe une diminution de la perception des odeurs (hyposmie) jusqu’à sa perte complète (anosmie) dans les cas de rhinite chronique, de rhizite, de polypose nasale, d’atrophie de la muqueuse nasale chez les personnes âgées, de courbure du septum nasal, notamment:

autres malformations congénitales du nez, avec le sous-développement de l'analyseur olfactif, des lésions du système nerveux central de nature toxique (par exemple, avec une exposition prolongée au corps de benzène et de ses dérivés, le titane), des tumeurs cérébrales, des troubles de la circulation cérébrale, etc., ainsi que de la maladie par radiation. L'odorat (l'hyperosmie) se développe avec des dysfonctionnements des parties centrale et périphérique de l'analyseur olfactif. il peut accompagner la dystonie végétative, syndrome hypothalamique. Perception Perception (parosmie), des hallucinations olfactives sont possibles, le plus souvent sous la forme d'une odeur nauséabonde (kakosmia), de l'incapacité à distinguer les odeurs (altération de la différenciation) et à les reconnaître (identification altérée ou agnosie olfactive), ainsi que le sens de l'odeur du côté opposé à l'irritation (alloesthésie ). L'hyperosmie et les hallucinations olfactives sont des symptômes de nature neurodynamique, sont instables et sont généralement remplacées par d'autres perturbations de la fonction olfactive (hyposmie, anosmie, différenciation altérée).

Différentes variantes de déficience olfactive doivent être prises en compte dans le diagnostic topique des lésions cérébrales.

En particulier, la parosmie est associée à la pathologie des voies et des systèmes olfactifs, situés principalement dans les régions médiales de la fosse crânienne antérieure (bulbe olfactif, voies olfactives, triangle olfactif, substance perforée antérieure); On observe une alloesthésie lors de la croissance du tissu conjonctif dans le bulbe olfactif, le tractus olfactif, ce qui permet à l'influx nerveux passant par les fibres commissurales de passer dans l'hémisphère opposé. Des violations de la reconnaissance et de la différenciation des odeurs se produisent lors de lésions de formations nerveuses situées dans la fosse crânienne moyenne (crochet, hippocampe, gyrus parahippocampique). L'épilepsie peut entraîner une perte de reconnaissance des odeurs et des hallucinations olfactives. Des hallucinations olfactives, une parosmie et une agnosie olfactive se produisent au cours du processus pathologique dans la région corticale de l'analyseur. Une hyposmie mineure et une agnosie olfactive grave sont caractéristiques des tumeurs des zones pariétales et ptérygoïdiennes postérieures. De plus, les tumeurs du lobe temporal provoquent des hallucinations olfactives.

Les scientifiques américains Richard Axel et Linda Buck ont ​​reçu le prix Nobel en 2004 pour l'étude de l'odorat humain. Vous pouvez lire sur l'histoire de la découverte du prix Nobel dans l'article Le secret de l'odorat.

Bibliographie

  • Blagoveshchenskaya N.S. L'importance actuelle de la déficience auditive, de la fonction vestibulaire, de l'odorat et du goût dans les lésions cérébrales, M., 1962,
  • Kronstein A.A. Récepteurs olfactifs des vertébrés, L., 1977,
  • Greenberg G.I. et Zasosov R.A. Principes de base de la physiologie et méthodes de recherche fonctionnelle des analyseurs auditifs, vestibulaires et olfactifs. L., 1957

Dépréciation d'odeur | Tu es en bonne santé

Nous sentons souvent les rides lorsque nous sentons une odeur d'ambre - le monde qui nous entoure ne sent pas toujours les roses. Mais la capacité de détecter et de distinguer constamment les odeurs fait partie intégrante de notre physiologie. Et ayant perdu cette capacité, nous semblons être olfactifs "aveugles et sourds".

La gravité de l'odorat, même chez les personnes en parfaite santé, varie considérablement en raison de divers facteurs physiologiques, tels que l'âge et le profil hormonal. Cependant, il reste dans la norme.

La violation de l’odorat - au-delà de cette norme - est toujours associée à une pathologie ou à une autre. En un mot, si vous arrêtez de sentir immédiatement une odeur, cela signifie qu’il ya un problème dans le corps. Il est important de le définir correctement, et il n'est pas toujours possible de le faire vous-même, sans l'aide d'un médecin.

Eh bien, avant la consultation médicale, vous pouvez essayer de chercher la cause du mal.

La quantité ne va pas dans la qualité

Les violations de l'odorat sont quantitatives ou qualitatives.

Les pathologies quantitatives comprennent l'hyperosmie (hypersensibilité aux odeurs), l'hyposmie (capacité réduite à sentir) et l'anosmie (perte totale de l'odorat).

Pathologies qualitatives - kakosmie (sens de l'odorat), dysosmie (sens de l'odorat déformé) et parosmie (incapacité à sentir sans odeur supplémentaire - par exemple, la vue de sa source).

Le plus souvent dans la vie quotidienne, nous sommes toujours émerveillés par les perturbations olfactives quantitatives, parmi lesquelles l'hypo et l'anosmie sont en tête.

Il suffit de se rappeler notre dernier rhume: peu importe combien nous avons reniflé, nous ne pouvions même pas distinguer les arômes âpres de l'oignon ou de l'ail.

Il est vrai que le froid n’est pas toujours un facteur affectant l’odorat.

Le vieillissement est l’une des causes les plus courantes de mauvais odorat.

Les personnes âgées perdent l’intensité des sensations olfactives en raison de la détérioration de la capacité fonctionnelle des centres nerveux correspondants liée à l’âge. Habituellement, la perte d’odeurs liée à l’âge est également associée à une détérioration de la perception du goût.

Dans ce cas, les médecins conseillent d'ajouter des épices plus odorantes à la nourriture (oignons, poivrons, gingembre, cannelle, vinaigre, citron, graines d'aneth) afin de «stimuler» les récepteurs.

Ça ne sent pas!

Il y a au moins 10 raisons pour un déclin brutal ou une perte complète de l'odorat.

  1. Troubles olfactifs congénitaux, tels que le syndrome de Kallmann avec sous-développement des récepteurs correspondants.
  2. Inflammation dans le nasopharynx - en règle générale, il s’agit de modifications douloureuses de la cavité nasale causées par un rhume. Un gonflement de la membrane muqueuse et un blocage des voies nasales se produisent, tandis que l'épithélium olfactif cesse pratiquement de fonctionner. La grippe aggrave la situation en détruisant certaines parties de l'épithélium olfactif. Ensuite, ils sont restaurés. Avec la grippe fréquente - pas complètement... Un problème similaire est également rencontré avec l'utilisation constante de sprays nasaux vasoconstricteurs.
  3. Les allergies avec le nez qui coule et en particulier avec les polypes bilatéraux allergiques peuvent également causer une perte de l'odorat, parfois prolongée.
  4. Divers produits chimiques affectant le neuroépithélium sont également «à blâmer», au risque de fumeurs mal intentionnés (et de toxicomanes, bien sûr), de personnes travaillant avec des substances toxiques dans une atmosphère polluée.
  5. Les lésions au nez sont souvent accompagnées d'une perte d'odorat, provoquée par un gonflement ou des lésions temporaires de l'épithélium. La chirurgie sur la cavité nasale peut également être un tel traumatisme.
  6. Une lésion cérébrale traumatique (en particulier les régions frontale et occipitale) peut endommager le nerf olfactif.
  7. Une tumeur dans la cavité nasale provoque un blocage des voies nasales et, par conséquent, une perte de l'odorat.
  8. Ils affectent l'odorat et les tumeurs intracrâniennes en bloquant les voies nerveuses qui transmettent les signaux de l'odorat aux centres d'analyse du cerveau.
  9. Divers médicaments, par exemple pour réduire la pression, peuvent provoquer une diminution de l'odorat. Après l'arrêt de la fonction est entièrement restauré.
  10. Un groupe important de maladies s'accompagne d'une perte d'odorat. Il s'agit notamment de la maladie d'Addison, de la fibrose kystique, du stade précoce de la sclérose en plaques et de la maladie de Parkinson, de l'hypothyroïdie, du diabète sucré, de l'insuffisance rénale et même du béribéri ordinaire.

Si vous perdez votre odorat, vous ne devriez pas paniquer, mais essayez de comprendre pourquoi cela se produit. Tout d'abord, vous devez éliminer le nez qui coule, y compris les allergiques.

Si tout semble aller pour votre nez, assurez-vous de ne pas être frappé par une maladie virale (grippe ou ARVI) - ce n'est pas toujours évident à première vue.

Si la perte de l’odorat est causée par un rhume, une grippe, un traumatisme ou une inflammation des sinus paranasaux, vous n’avez rien à faire pour la récupérer.

Dès que la maladie passera, la capacité de sentir reviendra aussi. En cas de rhume, vous pouvez accélérer la récupération de l’odeur par inhalation de zeste de citron et de menthol. Habituellement, cinq procédures de ce type suffisent.

Si toutes les raisons ci-dessus manquent, vous devez passer un scanner du cerveau et être examiné par un neurologue.

Vérifier l'odeur

Un test plus difficile consiste à essayer de distinguer l’odeur de sucre de l’odeur de sel.

Si tout vous convient, passez au niveau suivant: étalez le parfum ou les fleurs fraîches, les oignons ou l'ail, le chocolat, le café instantané, la térébenthine ou un solvant, offrez une allumette.

Fermez les yeux et demandez à quelqu'un de sélectionner trois éléments de cet ensemble et de les amener un par un à votre nez. Avez-vous réussi à reconnaître avec précision l'odeur de chacun d'eux? Félicitations, tout va bien avec votre odorat!


En Savoir Plus Sur La Toux